Plusieurs roquettes s'écrasent sur l'ambassade américaine en Irak

- Avec AFP

Plusieurs roquettes s'écrasent sur l'ambassade américaine en Irak© REUTERS/Scott Nelson/POOL AA Source: Reuters
L'ambassade des Etats-Unis en Irak. (Photo d'illustration)

Cinq roquettes se sont écrasées aux abords de l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad, ont fait savoir à l'AFP plusieurs sources au sein des services de sécurité. Trois d'entre elles ont atteint l'ambassade américaine. Il n'y aurait pas de victimes.

Cinq roquettes ont été tirées ce 26 janvier en direction de l'ambassade américaine à Bagdad. Trois d'entre elles se sont abattues sur la représentation diplomatique, a annoncé à l'AFP une source des services de sécurité, précisant qu'un des engins s'était écrasé sur une cafeteria à l'heure du dîner. Les deux autres sont retombées à proximité. Pour l'heure, aucune information n'a filtré sur d'éventuelles victimes.

C'est la première fois que ces tirs de roquettes s'abattent directement sur l'ambassade des Etats-Unis, située dans la Zone verte, ultrasécurisée de Bagdad, régulièrement visée ces derniers mois.

Des journalistes de l'AFP ont entendu deux détonations provenant de la rive ouest du Tigre, où sont situées la plupart des ambassades étrangères.

«Il nous est conseillé de nous mettre à l'abri dans l'Union III», avait écrit sur Twiter une journaliste de la BBC présente près de la scène. Elle a toutefois précisé n'avoir «entendu aucune explosion».

Le 4 janvier, d'autres tirs de roquettes ont eu lieu près de l'ambassade américaine et d'une base militaire au nord de la capitale irakienne. Deux obus de mortier ont ainsi été tirés aux abords de l'ambassade des Etats-Unis dans la Zone verte, qui abrite des bâtiments gouvernementaux et des missions étrangères. Il n'y a eu aucune vicitime lors de cette attaque.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, Téhéran a confirmé avoir mené des frappes – en riposte à l'assassinat de Qassem Soleimani par l'armée américaine – sur deux bases militaires irakiennes utilisées par des soldats américains.

Lire aussi : L'Iran riposte après l'assassinat du général Soleimani, Donald Trump écarte des représailles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»