Oktoberfest à Munich : demandeurs d'asile VS buveurs de bières, le choc des cultures ?

L'Oktoberfest à Munich c'est, chaque année, 6 millions de visiteurs et autant de litres de bière.© Michaela Rehle Source: Reuters
L'Oktoberfest à Munich c'est, chaque année, 6 millions de visiteurs et autant de litres de bière.

Comme chaque année, la ville de Munich va accueillir sa fameuse fête de la bière et ses six millions de visiteurs. Alors que, l'afflux de réfugiés est toujours aussi massif, les mesures de sécurité ont été renforcées pour éviter des débordements.

Cette année encore dans la capitale bavaroise, les Biergarten seront bondés et la Helles coulera à flots. L'Oktoberfest, à Munich, c'est en moyenne, 6 millions de visiteurs et autant de litres de bières. Ce point d'orgue du tourisme bavarois rapporte en 16 jours environ un milliard d'euros à l'économie locale. 

Sauf que cette année, l'événement coincide avec une vague de réfugiés sans précédent. Chaque jour, des milliers de migrants, en majorité syriens, afghans et irakiens arrivent en gare de Munich. Ils étaient plus de 9000 rien que mercredi dernier.

Anti-bières contre anti-Asile

La grande majorité d'entre eux étant musulmans, pour beaucoup pratiquants, le choc des cultures risque d'être impressionant. Car la consommation d'alcool est interdite dans la religion musulmane et nul ne sait quelle pourrait être la réaction des demandeurs d'asile devant tant de personnes en état d'extrême ébriété.

Une pétition a ainsi été lancé sur change.org par un internaute musulman pratiquant demandant au premier ministre bavarois d'interdire tout simplement la fête de la bière qu'il juge anti-islamique et irrespectueuse envers les musulmans, assurant «comprendre qu'il s'agît d'une fête traditionelle allemande», mais «ne pas pouvoir tolérer des actes tels que l'ébriété et la nudité publique». La pétition a recueilli un peu moins de 500 signatures. 

En savoir plus : Allemagne : des migrants s’installent près de l’école, Chers parents, habillez vos filles décemment

Devant cette problématique, les autorités bavaroises ont mis en place des mesures drastiques pour éviter tout débordement. La sécurité est d'autant plus cruciale que, parallèlement, des militants d'extrême droite ont lancé des appels à un rassemblement samedi devant la gare de Munich relayés sur les réseaux sociaux sous le mot d'ordre «Manifestation anti-asile». 

«Notre but est de séparer les différents groupes pour qu'aucune situation de conflit n'apparaisse», a déclaré le ministre bavarois de l'Intérieur, Joachim Herrmann.

Wilfried Blume-Beyerle, chargé de l'Oktoberfest au sein du gouvernement bavarois, a dès lors expliqué que les visiteurs de la fête de la bière seront orientés vers la sortie sud de la gare, près du Wiesn, le lieu du rassemblement des buveurs.

Des bavarois accueillants, mais débordés

Chez les habitants de Bavière, ces mesures exeptionelles liées à l'arrivée des demandeurs d'asile suscite des réactions ambivalentes.

Ainsi, Ursula Stellenberger, 70 ans, instalée devant une pinte de bière blonde dans un Biergarten typique, se dit «fière» de l'accueil réservé par les Munichois ces dernières semaines aux réfugiés fuyant les conflits qui déchirent de leurs pays.

«Mais où cela va-t-il s'arrêter ?» se demande-t-elle néanmoins, dans sa robe traditionnelle bavaroise. «Combien vont encore venir ? Où vont-ils dormir ? Qui va les nourrir ? Nous voulons aider mais il y a aussi des Allemands pauvres qui ont besoin d'aide», dit-elle, reprenant un discours courant dans cette région conservatrice et catholique qui tient beaucoup à ses traditions régionales. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales