Les députés russes approuvent en première lecture la réforme constitutionnelle proposée par Poutine

Les députés russes approuvent en première lecture la réforme constitutionnelle proposée par Poutine© Alexander Nemenov Source: AFP
La chambre basse du Parlement russe, la Douma, le 16 janvier 2020, à Moscou, en Russie.

Les représentants de la Douma ont approuvé, à l'unanimité, la réforme constitutionnelle présentée par Vladimir Poutine le 15 janvier dernier. Le texte repassera devant la chambre basse le 11 février avant d'être soumis au scrutin populaire.

Appelés à se prononcer ce 23 janvier sur la réforme constitutionnelle proposée par Vladimir Poutine le 15 janvier dernier lors de son discours annuel devant l'Assemblée fédérale, les élus de la chambre basse du Parlement russe, la Douma, l'ont approuvée à l'unanimité lors de son passage en première lecture, d'après des informations de l'agence Interfax.

Une adoption prévue au printemps

Les 432 représentants de la Douma présents en séance ont voté en faveur de la réforme constitutionnelle. «Nous avons fait preuve d'une puissante unité», a fait savoir le président de l’institution, Viatcheslav Volodine. Celui-ci a annoncé dans la foulée que le passage du texte en deuxième lecture se déroulerait le 11 février prochain et invité les députés à poursuivre leurs travaux sur le projet jusqu'à cette date. L'adoption définitive de ces révisions devrait intervenir au printemps.

Le président russe avait créé la surprise en présentant les contours d'une réforme constitutionnelle lors de son discours annuel devant l'Assemblée fédérale (qui réunit les deux chambres du Parlement). Proposant un renforcement des pouvoirs du Parlement dans la formation du gouvernement, Vladimir Poutine avait également assuré vouloir inscrire le statut du Conseil d'Etat, organe consultatif créé en 2000, dans la Constitution russe.

Par ailleurs, le locataire du Kremlin avait introduit de nouveaux critères, plus stricts, pour les futurs candidats à la présidence russe comme avoir résidé en Russie depuis au moins 25 ans et ne bénéficier d'aucune autre nationalité que celle de la Fédération de Russie. Enfin, Vladimir Poutine avait suggéré une possible primauté du droit national sur le droit international ainsi qu'un renforcement de la Cour constitutionnelle.

Si les révisions apportées à la Constitution sont approuvées en deuxième lecture par la Douma, elles seront ensuite soumises à un vote populaire, dont le mode de scrutin reste encore à définir, comme annoncé par le président russe devant l'Assemblée fédérale.

Lire aussi : Au terme de son mandat présidentiel, Vladimir Poutine ne veut pas suivre l'exemple de Singapour

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»