Fin du mystère des apparitions de billets dans un village anglais

- Avec AFP

Fin du mystère des apparitions de billets dans un village anglais© Money Sharma/AFP Source: AFP
Une liasse de billets de livre sterling (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un village anglais attirait l'attention depuis 2014 en raison de billets de banque déposés dans la rue. Le mystère est désormais levé : l'argent était déposé par des bienfaiteurs souhaitant réaliser une bonne action.

Un mystère vieux de plus de cinq ans a trouvé sa solution. Depuis 2014, Blackhall Colliery, un ancien village minier situé sur la côte nord de l'Angleterre (comté de Durham), était le théâtre d'un phénomène étrange : régulièrement, de l'argent liquide était placé sur les trottoirs de cette commune afin, visiblement, que les habitants puissent en profiter.

Il s'est agi la plupart du temps, rapporte l'AFP, de liasses de billets de 20 livres (environ 23 euros) qui représentaient des sommes pouvant aller parfois jusqu'à 2 000 livres. Les billets étaient, le plus souvent, rapportés à la police par ceux qui les trouvaient. Les forces de l'ordre ont alors mené une enquête auprès des banques et des bureaux de poste locaux, allant même jusqu'à effectuer des relevés d'empreintes digitales sur certains billets.

Aider les gens dans le besoin

Les enquêteurs sont finalement parvenus à lever le voile sur le mystère des billets, ce lundi 13 janvier. La police a conclu que ce cash était simplement déposé par de généreux donateurs, voulant réaliser une bonne action. Il s'agirait de deux personnes, qui se sont signalés à la police. Ces bons samaritains voulaient témoigner leur attachement au village de Blackhall Colliery, avec lequel ils auraient un véritable «lien émotionnel, estimant avoir eux-mêmes profité d'une aubaine inattendue», a déclaré John Foster, de la police locale.

«Je suis très content que nous ayons désormais une réponse à ce mystère et heureux que nous ayons pu écarter la piste d'argent lié à une infraction ou une personne vulnérable», ajoute le policier. L'hypothèse d'avions transportant des fonds avait également été envisagée. John Foster a remercié les «bons samaritains» pour leur générosité, mais également les personnes ayant rapporté l'argent au commissariat.

Selon le quotidien The Guardian, les bienfaiteurs anonymes auraient volontairement abandonné cet argent dans des endroits où celui-ci pouvait être facilement trouvé par des gens dans le besoin. Comme pléthore villages du nord de l'Angleterre, Blackhall Colliery a été largement sinistré à la suite des fermetures des mines dans les années 1980.

Lire aussi : Une malle Louis Vuitton de 10 000 euros utilisée pour garder du maïs dans un village ukrainien

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix