Le site de conscription de l’armée américaine saturé après la menace d’un conflit avec l'Iran

Le site de conscription de l’armée américaine saturé après la menace d’un conflit avec l'Iran© Ambassade américaine en Irak Source: AFP
Des soldats américains, le 31 décembre 2019, à l'ambassade des Etats-Unis en Irak, à Bagdad (image d'illustration).

Le site du Selective Service System est resté inaccessible en raison d'un trafic trop important après l'opération américaine menée en Irak le 3 janvier. Une conscription d'office ne semble néanmoins pas envisageable.

La panique serait-elle en train de gagner les Etats-Unis ? En effet, après l’opération menée par les Etats-Unis en Irak le 3 janvier – au cours de laquelle le général Qassem Soleimani, chef de la force al-Qods (branche des Gardiens de la Révolution chargée des opérations extérieures), a trouvé la mort – le site du Selective Service System (SSS), agence gouvernementale gérant la conscription aux Etats-Unis, était inaccessible.

Sur Twitter, le SSS a affirmé que «à la suite de la propagation de la désinformation, notre site connaît actuellement un trafic très élevé», précisant que «si vous essayez de vous inscrire ou de vérifier votre inscription, merci de revenir plus tard dans la journée car nous travaillons à la résolution de ce problème».

En effet, après l’intervention américaine, la rumeur d’un conflit ouvert avec l’Iran s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, si bien que les mots-clefs «WorldWarIII» (Troisième guerre mondiale) ou encore «TrumpsWar» (La guerre de Trump) ont longtemps occupé la première place des tendances sur Twitter. Le site du SSS était encore inaccessible, ce 4 janvier à 11h.

Si le service militaire obligatoire a bien disparu en 1973 – les Etats-Unis préférant se doter d’une armée de métier composée de volontaires – le SSS est resté en fonction pour les hommes âgés de 18 à 25 ans, qui sont tenus de s’y enregistrer au cas où la conscription devrait être réactivée. Mais sur Twitter, le SSS a rappelé que «dans le cas où une urgence nationale nécessiterait de recourir à la conscription, le Congrès et le président devraient adopter une législation officielle pour autoriser cette conscription».

En cas de guerre avec l’Iran, la conscription pour les inscrits au SSS ne pourrait donc être réactivée qu’après avoir reçu l’aval de Donald Trump et des élus du Sénat ainsi que de ceux de la Chambre des représentants, ce qui ne semble pas être à l'ordre du jour.

Lire aussi : Emmanuel Macron et Vladimir Poutine s'inquiètent d'une aggravation des tensions au Moyen-Orient

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»