Rapports sexuels avec une mineure rémunérée : une nouvelle plainte s'ajoute à l'affaire Epstein

Rapports sexuels avec une mineure rémunérée : une nouvelle plainte s'ajoute à l'affaire Epstein© Florida Department of Law Enforcement
Le financier Jeffrey Epstein, mort au mois d'août 2019 (image d'illustration).

Inculpé en juillet 2019 lors de la mise à jour d'un réseau de prostitution à caractère pédocriminel autour de sa personne, Jeffrey Epstein a été retrouvé mort en août dans sa cellule de prison. Une nouvelle plainte le visant vient d'être déposée.

Plus de quatre mois après la mort, le 10 août dans sa cellule de prison, du financier Jeffrey Epstein visé par plusieurs accusations de trafic de mineures, une nouvelle plainte à l'encontre du défunt milliardaire a été déposée ce 27 décembre, par une femme de 30 ans présentée sous le nom d'«Anastasia Doe», qui explique aujourd'hui souffrir de «traumatismes psychologiques, d'angoisse mentale [et] d'humiliation».

Comme le rapporte le New York Post, la femme trentenaire affirme avoir été abusée sexuellement dans les années 2003 à 2006 — elle avait alors entre 14 et 17 ans — puis violée par le financier dans son manoir.

Selon le dossier de plainte cité par le quotidien new-yorkais, ladite Anastasia aurait été initialement recrutée par une amie mineure qui lui aurait expliqué qu'elle pouvait gagner 300 dollars en effectuant un massage «à un homme riche à Manhattan». Une fois arrivées au lieu de rendez-vous, les deux amies auraient découvert Jeffrey Epstein couché face contre terre sur une table de massage où il aurait enjoint les filles de se mettre nues. L'homme d'affaires aurait alors commencé à toucher les parties intimes d'Anastasia avant d'abuser d'elle avec un sex-toy.

Au cours des trois années suivantes, elle aurait été «contactée régulièrement» pour planifier des réunions hebdomadaires avec le pédocriminel. 

A l'âge de 16 ans, Anastasia aurait été payée 400 dollars au lieu de 300 pour avoir des rapports sexuels avec Epstein, qui l'encourageait à inviter d'autres amies, la rémunérant 300 dollars pour chaque nouvelle venue.

Selon les documents judiciaires cités par le New York Post, la trentenaire explique avoir «engagé des frais médicaux et psychologiques» eu égard aux troubles auxquels elle doit faire face aujourd'hui.

Inculpé le 8 juillet 2019, le milliardaire américain avait été emprisonné après la mise à jour d'un réseau de prostitution international à caractère pédocriminel autour de sa personne. Les noms de personnalités politiques en vue telles que le Prince Andrew, Bill Clinton, Ehud Barak ou encore Donald Trump ont été cités dans cette affaire. Or, Jeffrey Epstein a été retrouvé pendu dans sa cellule peu de temps après l'ouverture de son procès.

Lire aussi : Accusée de corruption, la police britannique justifie l'abandon de son enquête sur Epstein

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»