Malgré les sanctions américaines, Nord Stream 2 sera inauguré avant la fin de l'année, assure Moscou

- Avec AFP

Malgré les sanctions américaines, Nord Stream 2 sera inauguré avant la fin de l'année, assure Moscou© Bernd Wüstneck Source: AFP
Le navire "Audacia 2", d'où son posées des parties du gazoduc Nord Stream 2 dans la mer Baltique (image d'illustration).

Le gazoduc russe Nord Stream 2 sera mis en service avant 2020, en dépit des sanctions américaines contre les entreprises associées à sa construction, a assuré le 27 décembre le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak.

«Avant la fin 2020, Nord Stream 2 sera mis en service», a déclaré Alexandre Novak, ministre russe de l'Energie, à la presse le 27 décembre. Selon lui, la Russie pourrait utiliser un navire poseur de canalisations – l'Akademik Tcherski – pour achever la construction du gazoduc. «Des préparatifs supplémentaires» sont cependant nécessaires pour utiliser cette option et prendront un «certain temps», a-t-il précisé.

Selon une source au sein du ministère russe de l'Energie, un équipement nécessaire devrait, dans ce cas, être installé sur le navire.

Le président américain Donald Trump a promulgué une loi imposant des sanctions aux entreprises associées à la construction de Nord Stream 2 et d'un autre gazoduc russe, TurkStream, estimant que ces ouvrages vont accroître la dépendance des Européens au gaz russe et renforcer ainsi l'influence de Moscou. Première conséquence des sanctions, l'entreprise suisse Allseas, chargée de poser les conduites, a d'ores et déjà annoncé qu'elle suspendait sa participation au projet en attendant «des clarifications».

Ces sanctions ont été condamnées par l'Allemagne – le principal bénéficiaire de Nord Stream 2 – et par l'Union européenne, qui dénoncent une «ingérence» américaine dans les affaires européennes.

Presque achevé, Nord Stream 2 doit permettre de doubler les livraisons directes de gaz naturel russe vers l'Europe occidentale en passant sous la mer Baltique pour arriver en Allemagne. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait déjà affirmé le 18 décembre que la Russie avait «certaines capacités» pour achever le projet «dans un avenir pas trop éloigné».

Lire aussi : Nord Stream 2 : la diplomatie russe dévoile sa riposte aux sanctions américaines

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»