La Russie soutiendra la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU si c’est la volonté d’une majorité

Source: Reuters

L’expansion du Conseil de sécurité des Nations unies sera soutenue par la Russie si c’est la volonté de plus des deux tiers de ses pays membres, a annoncé le Vice-Ministre russe des affaires étrangères, Gennady Gatilov.

«Nous [la Russie] sommes prêts à soutenir l’option d’élargissement du Conseil de sécurité, qui recevra l’accord d’une écrasante majorité parmi ses membres. Idéalement, ce sera 100% [en faveur de la réforme]. Mais de toute façon, l’accord des deux tiers des états membres suffirait», a fait savoir le vice-ministre russe.

D’après la charte de l’ONU, une résolution doit recueillir au moins les deux tiers des votes pour être adoptée.

«Mais en prenant en considération le fait que la réforme [du Conseil de sécurité de l’ONU] est une question assez délicate et politiquement importante pour l’avenir de l’organisation, nous croyons que les deux tiers des votes ne suffiront pas et qu’il faudrait un soutien plus large pour que la résolution soit adoptée».

La Russie approuve aussi le droit de veto pour cinq membres permanents du Conseil de sécurité dont la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, ajoutant qu’un tel droit accordé à de nouveaux États membres potentiels doit être examiné séparément.

Cependant, Moscou convient qu’il faut réformer le Conseil de sécurité de l’ONU, dans la mesure où il est avéré que «…de nombreuses régions et même des continents, premièrement l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine…» n’ont pas de représentants au sein du Conseil de sécurité, a souligné Gatilov.

«Nous croyons qu’il serait juste de résoudre ce problème. Mais il doit être résolu au terme d’un accord des États membres sur telle ou telle variante d’élargissement du Conseil de sécurité».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales