Le président zambien furieux contre l'ambassadeur des Etats-Unis après sa défense des homosexuels

Le président zambien furieux contre l'ambassadeur des Etats-Unis après sa défense des homosexuels© Lucas Jackson/Reuters Source: Reuters
Le président zambien Edgar Lungu aux Nations-Unies, le 25 septembre 2019
Suivez RT France surTelegram

Edgar Lungu, président de la Zambie, a affirmé sur la radio nationale que l'ambassadeur américain Daniel Foote n'était plus le bienvenu dans le pays. Celui-ci s'était récemment ému de la condamnation d'un couple d'homosexuels à quinze ans de prison.

Le président zambien Edgar Lungu a fait savoir que Daniel Foote, ambassadeur des Etats-Unis dans son pays, n'était plus le bienvenu. Cette prise de position fait suite aux propos de Daniel Foote dénonçant la condamnation d'un couple d'homosexuels zambiens à quinze ans de prison en novembre dernier.

Devant la presse, Daniel Foote s'était déclaré «horrifié» par cette décision de justice. Il avait également qualifié de «pourries» les relations entre les Etats-Unis et la Zambie. «L'actuel gouvernement zambien veut que les diplomates étrangers soient dociles, avec un portefeuille grand ouvert et la bouche fermée», avait-il ajouté.

«Nous ne voulons pas de personnes comme ça parmi nous»

Le président Edgar Lungu a vivement condamné ces propos. «Nous avons formellement protesté auprès du gouvernement américain», a déclaré le chef de l'Etat, sur la radio nationale zambienne. «Nous attendons leur réponse car nous ne voulons pas de personnes comme ça parmi nous», a-t-il prévenu.

Dimanche 15 décembre, le porte-parole de la présidence Isaac Chipampe a tenté de calmer le jeu, assurant que les propos d'Edgar Lungu ne préfiguraient pas une expulsion de l'ambassadeur étasunien.

Chaque année, les Etats-Unis versent 500 millions de dollars à la Zambie pour son développement. Réélu en 2016, le très conservateur Edgar Lungu se fait fréquemment remarquer pour ses propos à l'encontre des homosexuels, malgré les appels à la modération de la part de certains pays donateurs.

Lire aussi : La vague de tweets sur Noisiel témoigne-t-elle d'une homophobie propre aux banlieues ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»