A Leipzig, une manifestation anti-islam dégénère : deux policiers blessés

Pegida s'est fait une habitude de ces grandes manifestations. Hier soir, elle a dégénéré. Source: Reuters
Pegida s'est fait une habitude de ces grandes manifestations. Hier soir, elle a dégénéré.

Une nouvelle manifestation du parti d'extrême-droite Pegida a eu lieu lundi soir dans la ville de Leipzig. De violents affrontements se sont produits, et deux policiers ont été blessés.

Cette fois-ci la situation a dégénéré! Voilà comment le tabloïd allemand Bild décrit les violentes manifestations qui ont émaillé la ville de Leipzig, lundi soir. En cause, une nouvelle manifestation de Legida, le groupuscule d'extrême-droite Pegida de Leipzig.

Environ 500 personnes se sont en effet de nouveau rassemblées pour manifester leur haine de l'islam. Pour la première fois depuis des mois, le chiffre des manifestants est d'ailleurs en hausse, sur fond de crise des réfugiés en Europe.   

Mais très vite, la manifestation a dégénéré en affrontements violents après que les partisans de Pegida ont commencé à jeter des bouteilles ou des feux d'artifices sur les policiers. Deux membres des forces de l'ordre ont été blessés au cours de l'affrontement.

Les policiers qui ont été pris entre deux feux, car près de 1000 contre-manifestants ont, eux aussi, attaqué les barricades policières afin d'en découdre avec les partisans de Pegida. Un canon à eau et du gaz lacrymogène ont dû être employés par les policiers. 

Une autre manifestation de Pegida a par ailleurs eu lieu lundi à Dresde, berceau du parti d'extrême-droite, attirant plus de 5000 personnes, un record depuis de longs mois. Durant cette manifestation, Lutz Bachmann a expliqué à ses partisans qu'il voulait établir Pegida comme un parti majeur en Allemagne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales