La décision de l'AMA contredit la charte olympique, la Russie peut faire appel, selon Poutine

La décision de l'AMA contredit la charte olympique, la Russie peut faire appel, selon Poutine© REUTERS / David W Cerny Source: Reuters
Les athlètes russes lors des JO à Pyeongchang en 2018

Lors de la conférence de presse à Paris, le président russe a déclaré que la décision de l’AMA d’interdire à la Russie de participer aux compétitions internationales pendant quatre ans était «politiquement motivée».

Le jour de l'annonce du verdict sévère à l'égard de la Russie par l'Agence mondiale antidopage, après de nombreuses réactions des personnalités sportives et politiques russes, c'était au tour du président Vladimir Poutine de s'exprimer sur le scandale qui risque de priver son pays de toute compétition internationale pendant 4 ans. Interrogé lors de la conférence de presse finale à l'issue du sommet au «format Normandie» qui s'est tenu ce 9 décembre à Paris, le chef de l'Etat russe a dénoncé une décision «politiquement motivée» qui «contredit la charte olympique».

«Il n'y a aucun reproche à faire au comité olympique russe, et s'il n'y a rien à lui reprocher, le pays doit participer aux compétitions sous son drapeau national», a-t-il déclaré. Il a également insisté sur un point : «toute punition [doit] être individuelle» et non pas «collective».

«Il y a toutes les raisons de croire que cette décision est motivée non pas par une inquiétude pour la propreté du sport, mais qu'elle est politiquement motivée», a conclu Vladimir Poutine.

Plus tôt dans la journée, le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, avait fait part de son souhait de voir les «instances sportives compétentes» faire appel de la décision de l'AMA, en dénonçant «la poursuite d'une hystérie antirusse devenue chronique». Il avait néanmoins reconnu «de sérieux problèmes de dopage» dans son pays.

Le 9 décembre, l'agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé que la Russie était écartée pendant quatre ans des événements sportifs planétaires. Réuni à Lausanne, le Comité exécutif de l'AMA a ainsi approuvé la recommandation émise le 25 novembre par le comité de révision de la conformité (CRC). Le CRC accuse la Russie de falsification des données de laboratoire transmises aux enquêteurs de l'Agence. De son côté, Moscou a toujours fermement démenti toute accusation de «dopage d'Etat».

Lire aussi: Mise au ban du monde sportif, la Russie entend «tout faire» pour contester la décision de l'AMA

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»