«Retour aux grottes» : Vladimir Poutine tacle les appels à se passer du gaz

- Avec AFP

«Retour aux grottes» : Vladimir Poutine tacle les appels à se passer du gaz Source: Sputnik
Plaque de cuisson au gaz (photo d'illustration)

Le rejet complet des hydrocarbures dans le secteur de l'énergie est dangereux pour le développement de la civilisation, a déclaré le président russe, en ajoutant que le bilan énergétique russe était l'un des «plus verts au monde».

Le président russe Vladimir Poutine a tourné en dérision ce mercredi 20 novembre les appels, qui se multiplient en Europe, à réduire la dépendance envers les énergies fossiles, notamment envers le gaz dont la Russie est l'un des principaux fournisseurs.

Interrogé lors d'un forum économique à Moscou sur la volonté affichée par certains Européens de ne plus utiliser de gaz, Vladimir Poutine a jugé que se passer d'une «énergie aussi propre» était «une idée absolument étrange».

«En défendant ce genre de propositions, il me semble que l'humanité peut retourner vivre dans des grottes parce qu'elle ne consommera plus rien», a poursuivi le président russe, qui répondait à une question de la présidente du groupe pétrolier et gazier italien Eni, Emma Marcegagli.

La banque d'investissement de l'Union européenne a proposé la semaine dernière de mettre fin au financement des projets liés aux énergies fossiles à partir de 2022.

«Etant donné la technologie actuelle, l'humanité ne pourra pas survivre et préserver sa civilisation sans hydrocarbures et sans énergie nucléaire ou hydraulique», a estimé Vladimir Poutine, qui a soutenu que le bilan énergétique russe était l'un des «plus verts au monde».

Vladimir Poutine a également qualifié de «barbare, sans exagération», l'extraction du pétrole de schiste, interdite dans de nombreux pays mais autorisée aux Etats-Unis.

«Dans certains endroits où a lieu cette extraction, ce n'est pas de l'eau qui sort du robinet mais de la boue», a-t-il affirmé, en assurant qu'elle «détruit l'environnement» et que la Russie «ne [ferait] jamais ça».

Lire aussi: Pourquoi Vladimir Poutine ne partage-t-il pas «l’enthousiasme général» autour de Greta Thunberg ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»