Londres, New-York, Hong-Kong et Tokyo sous les eaux à cause du réchauffement global ?

Capture d'écran
Capture d'écran

Selon de nouvelles révélations de scientifiques allemands, ces métropoles américaine, britannique, chinoise et japonaise pourraient être noyées sous les eaux si l’on ne cesse pas de brûler nos réserves de carburants fossiles.

Les scientifiques de l’Institut de Potsdam pour la recherche climatique ont estimé que si on brûlait tous les carburants fossiles qui ont déjà été découverts sur la Terre, la calotte glaciaire qui recouvre l’Antarctique occidental pourrait se mettre à fondre, provoquant ainsi une très importante montée des eaux : 60 mètres ! C’est du moins ce qu’affirment ces scientifiques allemands, ce qui aurait pour corollaire de provoquer des inondations gigantesques et de tuer des milliers de gens.

Pire, les scientifiques estiment que la calotte orientale pourrait connaître le même sort, ce qui signifie que des milliers de kilomètres carrés de terres supplémentaires pourraient eux aussi être engloutis.

«La calotte glaciaire de l’Antarctique occidental pourrait commencer à fondre de manière irréversible… mais si on veut préserver des grandes villes comme Tokyo, Shanghai, Calcutta, Hambourg ou New-York dans le futur, on doit prévenir la fonte de la calotte glaciaire de l’Antarctique oriental», a déclaré le professeur de l’Institut de Potsdam pour la recherche climatique Anders Levermann.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales