Le bilan de la catastrophe de La Mecque s’alourdit, l’enquête est en cours

Muhammad Hamed Source: Reuters
Muhammad Hamed

L’effondrement d’une grue vendredi sur la Grande mosquée de La Mecque a tué plus d’une centaine de personnes et en a blessé plus de 200 autres 10 jours avant le grand pèlerinage du Hajj. Les causes de l’accident restent inconnues.

Le bilan de l’effondrement de cette grue à La Mecque continue de s’alourdir. Le ministère de la Défense saoudien ont déclaré le 12 septembre qu’au moins 107 personnes étaient décédées et que 238 autres avaient été gravement blessées.

«Tous les blessés et les morts ont été emmenés à l’hôpital. Aucune victime n’est restée à La Mecque», a-t-il, de plus, fait savoir.

Plus de 68 équipes d’urgences et de sauveteurs ont pris part à l’opération de secours, a déclaré le Croissant-Rouge saoudien sur sa page Facebook.

Khalid al-Faisal, gouverneur de la région dans laquelle cet accident s’est produit, a ordonné le lancement d’un enquête pour déterminer les causes de cet accident tragique. Selon les premières informations disponibles, la grue serait tombée en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur La Mecque. Des témoins rapportent en outre que l’outil de chantier aurait été frappé par la foudre.

Le chef du Conseil des Muftis de Russie, Ravil Gainutdin, a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

«Dans ces jours tristes, nous demandons au Créateur de donner aux familles des victimes la force mentale et physique de surmonter la douleur de ces pertes irréparables, ainsi qu’une grande patience», a-t-il précisé.

La catastrophe est la pire tragédie à la Mecque, premier lieu saint de l'islam dans l'ouest de l'Arabie saoudite, depuis plusieurs années.

Mais elle n'affectera pas le hajj qui doit débuter cette année le 21 ou le 22 septembre à la Mecque, alors qu'environ 800.000 pèlerins sont déjà arrivés en Arabie saoudite pour y participer.

Le projet d’agrandissement de la Grande mosquée de La Mecque a commencé en 2011 sur décision du roi Abdullah bin Abdulaziz, de sorte qu’elle puisse accueillir plus de 1,6 millions de fidèles et selon les estimations de la presse locale, plus de 26,6 milliards de dollars ont déjà été dépensés dans la réalisation de ce projet.

Ce n’est pas la première catastrophe qui se produit à La Mecque. La plupart d’entre-elles se produisent lors du pèlerinage du Hajj et consistent le plus souvent en immenses bousculades, compte de tenu du nombre très élevé de gens qui effectuent le pèlerinage la plus important pour les musulmans. En 2006, le dernière jour du Hajj, une bousculade avait provoqué la mort de 346 personnes et en avait blessé plus de 289 autres.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales