Le corps d'Abou Bakr al-Baghdadi a été immergé en mer, selon un responsable du Pentagone

- Avec AFP

Le corps d'Abou Bakr al-Baghdadi a été immergé en mer, selon un responsable du Pentagone© AL-FURQAN MEDIA Source: AFP
Une photo d'Abou Bakr al-Baghdadi est diffusée le 29 Avril 2019 à l'occasion d'un enregistrement audio (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Au lendemain de la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, un responsable du Pentagone a annoncé que le corps du chef de l’Etat islamique avait été immergé en mer. Une inhumation qui rappelle celle d'Oussama ben Laden en 2011.

Un responsable du Pentagone a confirmé ce 28 octobre que le corps d'Abou Bakr al-Baghdadi avait été immergé en mer après le raid militaire américain contre le repaire du chef du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Ce responsable, qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat, n'a pas donné d'autres détails sur cette inhumation en mer qui rappelle celle d'Oussama ben Laden en 2011, après la mort du dirigeant d'Al-Qaïda lors de l'assaut d'une unité d'élite américaine contre sa cachette au Pakistan. Les autorités avaient expliqué avoir privilégié cette sépulture en mer  pour éviter qu'une éventuelle tombe ne devienne un lieu de pèlerinage.

Auparavant, le chef d'état-major de l'armée américaine, le général Mark Milley avait affirmé à la presse que le «traitement» du corps de Baghdadi avait été effectué «de façon appropriée, selon la procédure [militaire] et en accord avec les lois de la guerre». 

Le dirigeant de l'EI, qui a fait régner la terreur sur un immense territoire à cheval sur l'Irak et la Syrie, était traqué depuis plusieurs années. Mais le général a précisé que Washington aurait reçu des informations sur sa présence dans une maison de la région d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, «où il vivait de façon constante».

Selon cette même source, le «calife» autoproclamé de l'EI a fait exploser la ceinture d'explosifs qu'il portait lorsqu'il a été acculé dans un tunnel avec trois de ses enfants. Ses restes auraient ensuite été «transportés dans un endroit sécurisé pour faire confirmer son identité grâce à des analyses ADN».

Lire aussi : Donald Trump annonce la mort du chef de Daesh, Abou Bakr al-Baghdadi

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix