Donald Trump annonce la mort du chef de Daesh, Abou Bakr al-Baghdadi

Donald Trump annonce la mort du chef de Daesh, Abou Bakr al-Baghdadi© © Social Media Website via ReutersTV/File Photo Source: Reuters
Le chef du groupe Daesh Abou Bakr al-Baghdadi, dans une vidéo postée en juillet 2014 sur Internet.

Le président américain a déclaré que le chef de l’organisation terroriste Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi, était mort. Selon le chef d'Etat, il aurait fait exploser sa veste chargée d'explosifs lors d'une opération militaire américaine en Syrie.

Le président des Etats-Unis Donald Trump a annoncé ce 27 octobre la mort du chef de l'Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, lors d'une opération militaire américaine dans le nord-ouest de la Syrie.

«Il a déclenché sa veste [d'explosifs], se tuant ainsi que les trois enfants», a déclaré le chef d'Etat dans un discours télévisé, ajoutant que le leader de l'organisation terroriste était est mort"«comme un chien». «Il n'est pas mort comme un héros, il est mort comme un lâche», a-t-il martelé.

Un «grand nombre» de combattants de l'EI morts dans le raid américain, a également fait savoir Donald Trump.

Enfin, le président américain a remercié la Russie, la Syrie, la Turquie, l'Irak et les Kurdes pour le «soutien» qu'ils auraient apporté à Washington dans cette opération. 

Plus tôt dans la journée, les chaînes télévisées américaines CNN et ABC, citant des hauts responsables américains, avaient rapporté cette même information. 

Les Kurdes s'attendent à des représailles

Dans la matinée également, Mazloum Abdi, chef des Forces démocratiques syriennes (FDS), partenaires de Washington dans la lutte contre Daesh, avait salué sur son compte Twitter une «opération historique réussie» qui est «le résultat d'un travail conjoint des renseignements avec les Etats-Unis». Après l'annonce officielle du président américain, il a néanmoins confié des craintes à l'AFP : «Les cellules dormantes vont venger Baghdadi. Donc on s'attend à tout, y compris des attaques contre les prisons [gérées par les forces kurdes où sont détenus des milliers de djihadistes]».

Le ministère turc de la Défense a de son côté déclaré : «En préalable à l'opération américaine dans la province d'Idleb en Syrie la nuit dernière, des échanges d'informations et une coordination ont eu lieu entre les autorités militaires des deux pays». 

Ces événements surviennent dans une période d'intense activité militaire dans le nord de la Syrie. Le gouvernement syrien et son allié russe ont accéléré le déploiement de leurs troupes à la frontière syro-turque, tandis que les Américains annonçaient l'envoi de renforts militaires dans une zone pétrolière plus à l'est sous contrôle kurde.

Rumeurs récurrentes sur la mort d'al-Baghdadi

La mort d'Abou Bakr al-Baghdadi avait déjà été annoncée à plusieurs reprises ces dernières années, et démentie par des messages audio ou vidéo attribués à l'intéressé. Ni le Pentagone, ni les forces armées irakiennes ou syriennes n'ont jamais jusqu'alors confirmé les informations et rumeurs sur sa mort.

Le chef du califat islamique autoproclamé en Irak et en Syrie a fait sa seule apparition publique connue au cours de l'été 2014, lorsque le groupe était en pleine avancée sur les territoires des deux pays.

Né Ibrahim Awad Ibrahim al-Badri, l'homme a été détenu brièvement par les forces américaines en Irak en février 2004 avant d'être libéré comme «prisonnier de bas niveau» quelques mois plus tard du centre de détention d'Abu Ghraib.

Lire aussi : Le chef de l'Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, visé par un mandat d'arrêt en France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»