La Russie envoie en Syrie 300 militaires russes basés en Tchétchénie (VIDEO)

- Avec AFP

La Russie envoie en Syrie 300 militaires russes basés en Tchétchénie (VIDEO)© RT France
Des militaires russes sont arrivés sur la base militaire de Hmeimim en Syrie.

Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense a annoncé que 300 militaires avaient été déployés en Syrie. Ils étaient auparavant basés en Tchétchénie. L'annonce intervient après la signature de l'accord russo-turc sur le retrait des Kurdes.

Près de 300 militaires russes déployés en Tchétchénie ont été envoyés en renfort dans le nord-est de la Syrie, dans le cadre de l'accord russo-turc sur le retrait des Kurdes, a annoncé le 26 octobre l'armée russe. Ils doivent y «effectuer des opérations spéciales», précise le communiqué du ministère russe de la Défense.

Les militaires seront déployés dans la zone de 30 kilomètres de large à la frontière syro-turque définie par l'accord entre Ankara et Moscou sur le retrait des milices kurdes. L'armée russe ajoute que 20 véhicules blindés supplémentaires ont été envoyés en Syrie.

Depuis l'intervention militaire russe pour soutenir – à sa demande – le gouvernement syrien de Bachar el-Assad en 2015, des troupes de Tchétchénie ont été déployées à plusieurs reprises, notamment après le siège d'Alep en 2016.

Le dirigeant tchétchène, Ramzan Kadyrov, a même assuré mi-octobre que la majorité des membres de la police militaire russe patrouillant en Syrie était d'origine tchétchène. 

«La population syrienne épuisée est reconnaissante à notre police militaire», a-t-il affirmé à l'annonce de ce nouvel envoi de troupes, lors d'un voyage en Arabie Saoudite, selon des propos rapportés par l'agence Interfax. Il évoquait également l'envoi de «membres du clergé» et d'associations.

République russe du Caucase, la Tchétchénie a été le théâtre dans la décennie 1990 et au début des années 2000 de deux guerres entre Moscou et une rébellion indépendantiste qui s'est progressivement islamisée. Plusieurs centaines de Tchétchènes et leurs familles avaient par ailleurs rejoint les rangs de Daesh en Syrie.

Lire aussi : La Turquie annonce mettre fin à son offensive contre les milices kurdes du YPG en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»