Ibrahim Boubacar Keïta à RT France : «La question sécuritaire est une question mondiale» (VIDEO)

Ibrahim Boubacar Keïta à RT France : «La question sécuritaire est une question mondiale» (VIDEO)© RT France
entretien
Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, à Sotchi le 23 octobre 2019.
Suivez RT France surTelegram

Ibrahim Boubacar Keïta, président de la République du Mali, a accordé une interview exclusive à RT France en marge du sommet Russie-Afrique à Sotchi. L'occasion d'aborder la question de la lutte contre le terrorisme et la sécurisation du Sahel.

Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a accordé un entretien exclusif à RT France en marge du sommet Russie-Afrique qui s'est tenu les 23 et 24 octobre à Sotchi, en Russie. Il a particulièrement abordé la question sécuritaire et la lutte contre le terrorisme, notamment au Sahel. A la question de savoir si le Mali souhaitait que la Russie s'investisse dans la sécurité en Afrique, le chef d'Etat malien a répondu que «la question sécuritaire est une question mondiale» et qu'elle «s'invite à tous les débats», le terrorisme n'ayant pas de frontière.

«La Russie a son rôle à jouer au Sahel et dans toute l'Afrique en matière de lutte contre le terrorisme», a encore estimé Ibrahim Boubacar Keïta, rappelant que Moscou a d'autant plus de poids que la Russie fait partie du Conseil de sécurité de l'ONU.

A l'instar de son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, le président malien plaide pour une coopération internationale au Sahel en la matière.

S'il y avait une recette on l'aurait su depuis longtemps

Une coopération déjà effective au niveau régional selon lui avec le groupement du G5 Sahel qui comprend la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. Il a aussi rappelé que les 27 pays de l'UE sont déjà présents au Sahel, et a salué l'action du président Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel dans cette lutte contre le terrorisme.

Alors que plus de 60 attaques ont endeuillé le Sahel ces quatre derniers mois, Ibrahim Boubacar Keïta a concédé : «S'il y avait une recette on l'aurait su depuis longtemps.» «Ces bandes terroristes dont nous ne savons pas comment elles sont financées, quelles en sont les différentes connexions, sont multiformes et multiples. Elles ont une capacité de mue à nulle autre pareille, elles arrivent dans les sociétés, s'insinuent dans ces sociétés [...] et arrivent à subvertir», a-t-il encore analysé.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a souligné durant ce sommet de Sotchi que «le terrorisme, l’idéologie de l’extrémisme, la piraterie et le printemps arabe empêch[aient] le développement des pays africains», assurant que la Russie allait «lutter contre ces problèmes de manière plus active». Il a assuré que «ces phénomènes ont déstabilisé la situation dans toute l'Afrique du Nord.» Et d'ajouter : «Dans cette région, dans la région du lac Tchad et la région sahélienne, de nombreuses organisations terroristes sont actives. A cet égard, nous pensons qu'il est important d'intensifier les efforts communs dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme.»

Lire aussi : La Russie pour une concurrence civilisée dans la coopération avec l’Afrique, selon Poutine

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix