Attentat à Halle, en Allemagne : que sait-on de l'assaillant présumé ?

Attentat à Halle, en Allemagne : que sait-on de l'assaillant présumé ?© Hannibal Hanschke / Source: Reuters
Des personnes déposent des bougies sur la place du marché central de la ville allemande de Halle où un attentat a fait deux morts, le 9 octobre 2019.

L'auteur de l'attaque visant une synagogue et un restaurant turc, qui a fait deux morts à Halle, a été interpellé dans la soirée du 9 octobre. Dans une vidéo qu'il a filmée, il s'en est pris aux «juifs», à «l'immigration de masse» et au «féminisme».

La ville allemande de Halle a été le théâtre d’une fusillade ce 9 octobre, qui a fait deux morts et deux blessés graves, et que la chancelière Angela Merkel a qualifiée d'«attentat». Le jour de Yom Kippour, l'assaillant a visé une synagogue et un restaurant turc.

La police a annoncé dans la soirée que le tueur présumé avait été blessé dans un échange de tirs avec la police et interpellé. Selon le journal allemand Der Spiegel, il s'agirait d'un Allemand de 27 ans, prénommé Stephan B., arrêté à l'issue d'une course poursuite en voiture dans la région.

L’assaillant a lui-même filmé son attaque en direct

L'auteur de l'attaque a filmé son acte et l'a diffusé en direct sur Twitch. «Nous avons fait au plus vite pour retirer ce contenu», a assuré le porte-parole de la plateforme de streaming spécialisée dans le jeu vidéo et l'e-sport.

La vidéo montre l’assaillant, lourdement armé, arborant un casque et vêtu d'un treillis, tentant de pénétrer dans la synagogue du quartier Paulus, avant d’abattre une passante dans le dos. A peine ce premier meurtre commis, il revient à la charge devant l’édifice religieux en y déposant devant l’entrée un engin explosif qu’il ne parvient finalement pas à faire fonctionner. Il poursuit alors son chemin en tirant à bout portant sur un client d’un restaurant turc.

Le président de la communauté juive de Halle, Max Privorotzki, a témoigné : «Nous avons vu à travers la caméra de notre synagogue qu'un agresseur lourdement armé, avec un casque en acier et un fusil, a tenté d'ouvrir nos portes.» 

Le mode opératoire de l'assaillant n'est pas sans rappeler celui utilisé par un Australien d'extrême droite, auteur en mars dernier d' un attentat contre deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Armé de fusils d'assaut, il avait abattu 50 personnes et diffusé les images de son attentat sanglant en direct sur les réseaux sociaux

L'assaillant serait d’extrême droite

Alors que le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête, les autorités allemandes ont évoqué le caractère «antisémite» de l’attaque. «Dans l'état actuel des choses, nous devons partir du principe qu'il s'agit d'une attaque antisémite», a ainsi déclaré dans un communiqué le ministre de l'Intérieur allemand, Horst Seehofer, ajoutant que la justice suspectait un acte «d'extrême droite». 

Nous devons partir du principe qu'il s'agit d'une attaque antisémite

Dans sa vidéo diffusée en direct, l’auteur se lance, en anglais, dans une violente diatribe à l'encontre des juifs. «Le féminisme est la cause du déclin du taux de natalité en Occident, qui sert de bouc émissaire pour l'immigration de masse, et la racine de tous ces problèmes, ce sont les juifs», aurait-il déclaré selon plusieurs médias. L'AFP rapporte également que l'assaillait a affirmé : «L'Holocauste n'a jamais existé.»

Un manifeste mis en ligne appelant à tuer des «anti-blancs»

Selon la directrice de l’observatoire SITE, Rita Katz, l'assaillant avait mis en ligne un «manifeste» préméditant son acte. Le document PDF montre «des images des armes et des munitions qu’il a utilisées». «Ce manifeste, qui semble avoir été rédigé il y a une semaine, le 1er octobre, donne encore plus d'indications sur l'ampleur de la planification et de la préparation de Stephan Balliet dans son attaque», a-t-elle ajouté sur Twitter. D’après le texte, l’objectif de Stephan B. était de «tuer autant d’anti-blancs que possible, de préférence des juifs».

Sur son site internet, le quotidien Die Welt rapporte que le document, d’une dizaine de pages, rédigé en anglais, mentionnait un projet d’attaque sur la synagogue de Halle lors de la fête juive de Yom Kippour.

Lire aussi : Attaque meurtrière à Halle en Allemagne : l'assaillant a diffusé une vidéo en direct

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»