Gradins vides et abandons dus aux fortes chaleurs : les désastreux mondiaux d'athlétisme au Qatar

Gradins vides et abandons dus aux fortes chaleurs : les désastreux mondiaux d'athlétisme au Qatar© Jewel SAMAD / AFP Source: AFP
Homme dans une tribune déserte au Khalifa Stadium de Doha pendant les épreuves féminines du javelot.

Avec un climat particulièrement inadapté, notamment pour les courses d'endurance, les mondiaux d'athlétisme du Qatar ont viré au calvaire pour nombre d'athlètes. Et font craindre le pire pour la Coupe du monde de football en 2022.

En à peine trois jours de compétition, les mondiaux d'athlétisme du Qatar, les premiers à se tenir dans un pays du Moyen-Orient, ont donné à voir des spectacles embarrassants. 

La chaleur et l'humidité qui règnent dans le pays, même en pleine nuit, ont engendré une série inédite d'abandons dans les épreuves d'endurance, comme le marathon ou la marche. Des épreuves qui se sont déroulées hors du Khalifa Stadium, l'enceinte climatisée de Doha. C'est ainsi que le marathon féminin a notamment vu 28 abandons pour 68 concurrents. 

Depuis, les images de sportifs effondrés, pris de malaise et évacués par les équipes médicales, font le tour du monde et suscitent l'indignation. 

Autre sujet de polémique : les tribunes vides dans certaines infrastructures sportives mises à disposition de la compétition par l'émirat. La première journée n'a ainsi attiré, selon la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), que 11 800 spectateurs payants et environ 2 000 invités dans un stade pouvant accueillir 46 000 personnes.

Le comité d'organisation explique la mobilisation limitée des supporters du fait de l'horaire tardif des compétitions eu égard  aux impératifs de diffusion. 

Autre argument avancé : le blocus imposé à l'émirat, qui ne compte que 2,6 millions d'habitants, par l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte, nations qui l'accusent de collusion avec l'Iran et de soutien au terrorisme. 

Ces déconvenues jettent une ombre sur l'organisation de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar – et s'ajoutent à la polémique née de l'attribution aux conditions controversées de la compétition footballistique. L'émirat ayant inauguré, le 30 septembre, le troisième des huit stades qui doivent accueillir l'événement de la FIFA. 

Lire aussi : Enquête sur l'attribution du Mondial 2022 au Qatar : Michel Platini placé en garde à vue

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»