Crise migratoire : la gauche allemande pointe du doigt les Etats-Unis

Dietmar Bartsch Source: Reuters
Dietmar Bartsch

Pour Die Linke, c’est bien Washington qui doit assumer la responsabilité pour la crise migratoire actuelle en UE, ayant été à l’origine de la détérioration de la situation humanitaire et politique dans les principaux pays sources d’immigration.

«Les pays occidentaux, sous le leadership des Etats-Unis, ont déstabilisé des régions entières, où ils ont, entre autres, facilité la création de groupes terroristes et les ont utilisé à leurs fins», lit-on dans le document préparé par les présidents adjoints du parti allemand de gauche Die Linke Sahra Wagenknecht et Dietmar Bartsch.

Le parti estime aussi que «si le gouvernement fédéral avait une once de courage, il aurait réclamé aux Etats-Unis de payer au moins une partie des dépenses pour cette tragédie migratoire, dont ils sont en premier lieu les coupables».

En savoir plus : En Allemagne, seuls 33% des réfugiés sont des femmes

D’après les auteurs du rapport, certains pays alliés de l’Allemagne ont soutenu «des groupes meurtriers», dont Daesh «Etat islamique», et leur ont livré les armements.

Les représentants de Die Linke ont appelé l’administration du pays à «ne plus participer aux guerres et interventions militaires ultérieures de l’OTAN», ainsi que de «ne pas permettre aux Etats-Unis de placer ses bases aériennes et autres objets militaires à des fins belliqueuses».

En savoir plus : Les populations civiles paient au prix fort les ingérences occidentales

Le rapport, cité par RIA Novosti, a été présenté lundi lors de la séance de la coalition des partis de gauche du Bundestag.

L’Allemagne débordée par l’afflux migratoire

Alors que le pays s’attend à accueillir 800 000 migrants et réfugiés cette année, le gouvernement a débloqué lundi 6 milliards d’euros pour le budget d’immigration 2016. De ces fonds, 3 milliards d’euros seront mis à disposition des Lander et des communes, alors que 3 autres viendront accroître le budget fédéral pour la prise en charge des demandeurs d’asile.

En savoir plus : L'Allemagne ouvre ses portes aux réfugiés, la France réticente

Face à l’accroissement sans précédent d’arrivées des migrants sur son sol, qui ont été 14 000 à franchir la frontière pour la seule journée de dimanche, la chancelière allemande s’est prononcée lundi sur ce problème. «L’Allemagne va être changée par l’afflux migratoire», a-t-elle estimé devant la presse, en soulignant toutefois que «nous voulons que le changement soit positif et nous pensons que nous pouvons y arriver».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales