«Je suis Pavel Oustinov» : pourquoi la condamnation d’un acteur indigne la société russe ?

«Je suis Pavel Oustinov» : pourquoi la condamnation d’un acteur indigne la société russe ?© Vitaly Belousov Source: Sputnik
Pavel Oustinov

Après la condamnation à trois ans et demi de prison de l’acteur russe Pavel Oustinov – accusé de «violences» à l'encontre de la police lors d’une manifestation non autorisée – la société russe se mobilise pour soutenir le jeune homme.

Pavel Oustinov, un acteur russe de 24 ans, a été reconnu coupable par la justice de violences à l'encontre de la police lors de son arrestation le 3 août, jour d’un rassemblement non autorisé de l’opposition. Sa peine de trois ans et demi de prison, prononcée le 16 septembre, a provoqué une vague d’indignation au sein de la société russe. Il est accusé d’avoir résisté à la police russe lors de son interpellation.

Sa peine pourrait toutefois se voir allégée. En effet, ce 19 septembre, le Parquet russe a demandé sa libération suite à la campagne de mobilisation en sa faveur ayant réuni personnalités du monde culturel et dignitaires religieux.

«Le Parquet ne conteste pas les preuves de la culpabilité de Pavel Oustinov et la justesse de la qualification de ses actes, mais estime que le jugement doit être modifié en raison de l'injustice de la peine qui a lui a été infligée», a fait savoir l'instance dans un communiqué, évoquant une «sévérité excessive».

Qui est Pavel Oustinov?

Pavel Oustinov est un acteur russe de 24 ans qui a interprété des seconds rôles dans plusieurs films et séries russes. Il est diplômé de l’Ecole supérieure des arts scéniques Konstantin Raïkine, où il est entré à l’âge de 17 ans, comme l’écrit le média en ligne russe Medouza. Il y a neuf mois, Pavel Oustinov a terminé son service militaire, qui est obligatoire en Russie.

Que s’est-il passé?

Avant les élections au Parlement de la ville de Moscou, qui se sont déroulées le 8 septembre dernier, des milliers de partisans de l’opposition ont défilé à Moscou. Alors que les autorités de la capitale ont autorisé des manifestations au centre-ville le 20 juillet et le 10 août, celles des 27 juillet et 3 août n’ont pas été autorisées. Résultat : plus d’un millier de personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre. Parmi les personnes arrêtées le 3 août, un jeune acteur russe interpellé pour avoir scandé des slogans insultants envers les autorités russes.

Les premiers jugements contre les détenus ont été prononcés début septembre, celui contre Pavel Oustinov ayant indigné une partie de la société et du monde artistique russe.

Version de l’enquête

Selon l’enquête, lors de sa détention le 3 août, l'acteur a résisté de façon active à la police russe, à la suite de quoi un des policiers a subi une entorse de l'épaule. Le procureur a requis six ans de prison contre Pavel Oustinov.

Le policier blessé, Alexandre Liaguine, a insisté sur le fait qu'Oustinov avait hurlé des slogans insultants contre les autorités russes, motif initial de sa détention. Selon Liaguine, au cours de son interpellation, l'acteur aurait tenté d’échapper à la police.

Version de Pavel Oustinov

Pavel Oustinov clame son innocence et affirme n’avoir participé ni à la manifestation non autorisée, ni avoir crié des slogans hostiles aux autorités russes. Selon lui, il s’est rendu sur la place Pouchkine parce qu’il avait un rendez-vous d’affaires.

Réactions de la société russe

Pavel Oustinov n’est pas le seul condamné en lien aux manifestations non autorisées à Moscou dont le verdict frappe par sa sévérité, mais le premier dont l’affaire a provoqué un tel retentissement. Auparavant, les verdicts suivants ont été annoncés :

  • cinq ans de prison ferme pour un tweet incitant à la violence contre les enfants de policiers ;
  • trois ans et demi de prison pour avoir jeté une poubelle sur un policier lors d’une manifestation
  • deux ans de prison pour avoir tiré la main d’un policier qui était en train de retenir des manifestants
  • trois ans de prison pour avoir utilisé une cartouche à gaz contre des policiers.

De son côté, Viktor Zolotov, le chef de la Garde nationale russe, a déclaré qu’un an de prison avec sursis suffisait pour l'acteur Pavel Oustinov mais que le blogueur Vladislav Sinitsa méritait une peine plus sévère.

«C’est le tribunal qui prend des décisions. Pour ma part, je donnerais un maximum d'un an avec sursis. Et ces trois ans et demi [prononcés à l'encontre d'Oustinov], je les transférerais à Vladislav Sinitsa [Sinitsa a été condamné à cinq ans de prison ferme pour un tweet incitant à la violence contre les enfants de policiers]. Voici mon point de vue.»

De nombreux représentants des milieux artistiques russes ont apporté leur soutien à Pavel Oustinov sur les réseaux sociaux en publiant des images «Je/Nous Suis/Sommes Pavel Oustinov» et en utilisant le hashtag #libertépourPavelOustinov. La campagne de soutien, lancée sur les réseaux sociaux, est inspirée par l’affaire du journaliste russe Ivan Golounov, inculpé pour tentative de trafic de drogue et finalement libéré. Son arrestation avait déclenché une vague d'indignation.

Pavel Oustinov a également été soutenu par Margarita Simonian, rédactrice en chef monde de RT, qui a qualifié cette affaire d’injuste sur sa chaîne Telegram. «En ce qui concerne Oustinov, je dois répéter mot pour mot ce que j'ai écrit à propos de Golounov. Ce n'est pas une question de solidarité. C'est une question de justice. L'injustice, voilà ce qui détruit les Etats ».

La déléguée russe aux droits de l'Homme auprès du Kremlin, Tatiana Moskalkova, a également déclaré le 16 septembre qu’elle allait se pencher sur l’affaire Pavel Oustinov. «J’ai reçu des demandes, mais aucun documents n'y figuraient. Je viens de demander des documents susceptibles de m’aider à étudier ce sujet plus en détails, à rendre mes conclusions et à formuler une requête appropriée au parquet», a-t-elle déclaré aux journalistes. Plus de 120 000 personnes ont signé une pétition exigeant de «libérer immédiatement l’acteur Pavel Oustinov condamné à trois ans et demi de prison pour rien».

Cette pétition a été lancée par l’initiateur du mouvement, Alexandre Pal, un acteur très connu en Russie. Ce 18 septembre, des centaines de personnes se sont réunies près du siège de l’administration présidentielle russe afin de participer à une manifestation en faveur de Pavel Oustinov. Parmi les manifestants figuraient des acteurs russes célèbres. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que le Kremlin avait pris note du tollé général suscité par la condamnation de l'acteur Pavel Oustinov, selon des propos rapportés la chaîne russe RBC.

La chaîne d’opposition Dojd, citant ses propres sources, estime quant à elle que l’administration du président Vladimir Poutine considère la peine infligée à l’acteur Pavel Oustinov injuste et espère que le tribunal municipal de Moscou réexaminera l’affaire.

A la demande de l'avocat Anatoli Koutcherena, le parquet de Moscou a envoyé au Tribunal municipal de Moscou une requête de modification des mesures préventives prises à l’encontre de l'acteur Pavel Oustinov.

Lire aussi : «Je suis Ivan Golounov»: trois quotidiens russes dédient leur Une au journaliste assigné à résidence

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»