La Commission européenne débloque 500 millions d’euros d’aide d’urgence pour les agriculteurs

La manifestation des agriculteurs à Bruxelles Source: Reuters
La manifestation des agriculteurs à Bruxelles

L’Union européenne viendra en aide aux agriculteurs européens dont quelque 5 000 se sont rassemblés lundi à Bruxelles pour demander des changements dans la politique agricole menée par Commission européenne.

Pour aider les agriculteurs, qui sont très mécontent de la politique agricole de l’UE, et répondre à la crise qui traverse le monde agricole, la Commission européenne débloquera 500 millions d’euros, notamment pour les producteurs laitiers, à la suite d'un conseil ministériel de l'UE convoqué à Bruxelles.

«La Commission va proposer que la partie la plus significative de cette aide soit fournie à tous les Etats membres sous forme d'enveloppes pour soutenir le secteur laitier » a annoncé un responsable bruxellois dans un communiqué.

Cette annonce de l’Union européenne est arrivée en pleine manifestation des agriculteurs à Bruxelles. Des milliers de producteurs ont débarqué lundi dans la capitale de l’UE, à pied ou au volant de leurs tracteurs, pour exprimer leur détresse causée par la chute de 30 à 40 %, pour la plupart des fermiers, des prix du lait et des viandes bovines et porcines. Alors que dans l’après-midi des camions ont tenté de forcer les barrages de la police, cette dernière a dû recourir à l’utilisation de canons à eau et de gaz lacrymogènes, pour disperser la manifestation des agriculteurs au cœur de la capitale belge.

Cet effondrement des prix, qui affecte des milliers de producteurs agricoles, est dû à l’addition de plusieurs facteurs, dont entre autres l’augmentation de la production de lait suite à la fin des quotas le 31 mars 2015 et l’embargo alimentaire décrété par la Russie en août 2014 en rétorsion aux sanctions de l’Occident.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales