L'Ukraine suspend la résiliation d’accords bilatéraux avec la Russie, optimisme prudent au Kremlin

L'Ukraine suspend la résiliation d’accords bilatéraux avec la Russie, optimisme prudent au Kremlin© LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Le président ukrainien Zelinsky, à Paris (image d'illustration).

La nouvelle administration ukrainienne du président Zelensky a mis en pause la résiliation d’accords bilatéraux avec la Russie, entamée sous Porochenko. Le Kremlin y voit un potentiel motif d’optimisme, mais reste prudent.

L'Ukraine a cessé de notifier Moscou de la résiliation d'accords bilatéraux avec la Russie et de documents de la Communauté des États indépendants (CEI), comme l’a rapporté le 11 septembre le journal russe Kommersant. Le Kremlin, à son tour, a déclaré qu’il était prématuré de parler de suspension définitive par Kiev du processus de rupture des relations bilatérales avec la Russie, mais y voit un motif d’optimisme prudent.

«Il est prématuré de parler d'un effet quelconque en vue de la normalisation [des relations bilatérales]. La sortie d'un très grand nombre de documents s’est produite par le passé au détriment des intérêts des Ukrainiens eux-mêmes, du peuple ukrainien. C'était évident», a déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, aux journalistes le 11 septembre en réponse à une question concernant la décision des nouvelles autorités ukrainiennes de suspendre la rupture des relations bilatérales entre la Russie et l'Ukraine, un processus entamé par Petro Porochenko, le prédécesseur du président actuel.

Selon le journal Kommersant, les derniers accords bilatéraux ont été dénoncés à l'initiative de l’Ukraine le 1er avril 2019 et le 6 février 2019. Le processus de leur dénonciation unilatérale par la partie ukrainienne a débuté en 2014 après le début du conflit dans l'est de l'Ukraine et le rattachement par référendum de la Crimée à la Fédération de Russie.

Evoquant les perspectives des relations russo-ukrainiennes, Dmitri Peskov a noté : «Le travail se poursuit. Il y a des motifs d’optimisme prudent, mais [nous] n'allons pas trop vite en besogne».

Toutefois, les sources de Kommersant au ministère russe des Affaires étrangères notent que la suspension de la résiliation des accords pourrait aussi être liée au remaniement au sein du cabinet du président ukrainien Volodymyr Zelensky qui occupe son poste depuis le 20 mai 2019.

A ce jour, il reste environ 400 accords en vigueur entre la Russie et l'Ukraine. Le 30 novembre 2018, le ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine de l'époque, Pavlo Klimkine, avait affirmé que 48 accords avaient été résiliés et avait annoncé la dénonciation à venir de 40 autres. La Russie, pour sa part considère, 49 accords comme dénoncés. Des sources du ministère russe des Affaires étrangères citées ont expliqué à Kommersant que l'énergie nucléaire restait pratiquement le seul domaine dans lequel la coopération entre les deux pays se déroulait sans interruption et sous un contrôle strict durant toute la période de confrontation.

Lire aussi : Poutine et Zelensky ont discuté de la résolution du conflit en Ukraine, selon le Kremlin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»