Des soldats français conviés aux commémorations de la victoire sur le nazisme en Russie

Des soldats français conviés aux commémorations de la victoire sur le nazisme en Russie© MAXIM SHEMETOV Source: Reuters
Défilé militaire lors des célébrations du Jour de la Victoire le 9 mai à Moscou.

Le ministre russe de la Défense a déclaré lors de sa rencontre avec son homologue française Florence Parly que la Russie serait heureuse d'accueillir cette dernière en compagnie de militaires français pour les 75 ans de la victoire sur le nazisme.

Les déclarations d’apaisement entre la Russie et la France ont été nombreuses lors de la rencontre des ministres des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays, tenue le 9 septembre à Moscou. 

Parmi celles-ci, l'invitation lancée par Sergueï Choïgou à son homologue Florence Parly ainsi qu'à des militaires français à assister aux commémorations des 75 ans de la victoire sur le nazisme prévues en Russie en mai 2020. 

Sergueï Choïgou a en effet profité de la prise de parole commune des ministres pour déclarer : «Nous serons notamment heureux d'accueillir madame Parly et les militaires français au 75e anniversaire de notre victoire commune sur le nazisme.» 

Auteur: RT France

De son côté, Florence Parly a salué la rencontre avec son homologue au format «2+2» [deux ministres de chaque pays], jugeant qu'il ne s'agissait pas d'«un geste anodin». La ministre a par ailleurs souhaité maintenir un dialogue avec la Défense russe pour «diminuer la défiance» et «mieux se comprendre», malgré les désaccords qui demeurent entre les deux pays. Elle a en outre déploré l’«érosion» des traités internationaux, notamment la rupture du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), dont les Etats-Unis se sont retirés en août 2019, ou encore du Traité sur les forces conventionnelles en Europe, auquel la Russie ne participe plus depuis 2015. 

Cette invitation a été lancée sur fond de détente entre les deux pays, en froid quasi constant depuis la crise ukrainienne de 2014. Cet été, le président français Emmanuel Macron avait annoncé depuis le fort de Brégançon, où il recevait son homologue Vladimir Poutine, qu'il serait présent à ces célébrations, très importantes aux yeux des Russes mais boudées par les dirigeants occidentaux depuis près de six ans. Le président russe s'était dit «reconnaissant» de ce geste à la même occasion. 

Lire aussi :Exclue des commémorations de la guerre en Pologne, la Russie rappelle que l'URSS a vaincu le nazisme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»