Au Portugal, les communistes pourraient surprendre aux législatives

Des militants du PCP : le Parti Communiste Portugais.© Reuters Photographer Source: Reuters
Des militants du PCP : le Parti Communiste Portugais.

Le parti communiste pourrait obtenir son meilleur score depuis 1987 aux élections législatives. En cause : la contestation anti-austérité qui croit dans le pays, alors que la coalition de centre-droite est au pouvoir depuis quatre ans.

12,1% de chômage et 19,5% de taux de pauvreté : la coalition de centre-droite, qui gouverne le Portugal depuis quatre ans, n'a pas convaincu. Résultat : une fenêtre s'ouvre à l'extrême-gauche et le parti communiste portugais (PCP) compte bien en profiter. D'après les derniers sondages, l'alliance du parti avec les Verts (la coalition CDU) est créditée de 10,4% des intentions de vote. Un succès jamais atteint depuis 1987.

Si le rejet de la politique d'austérité est, selon toute vraisemblance, un facteur pour le succès du PCP, les membres du parti préfèrent évoquer leurs rapports avec le peuple. Pour Rita Rato, une élue du parti, c'est le résultat d'une culture «de proximité avec la réalité des Portugais». «Les gens sont habitués à nous voir», explique la député de 32 ans. «Ils savent que nous ne sommes pas comme les autres, qui ne vont sur le terrain qu'en période d'élection».

Si le succès est au rendez-vous, notamment par effet de contraste avec les autres formations marxistes-léninistes d'Europe, le PCP ne devrait néanmoins pas connaître l'engouement qu'on connu les Grecs de Syriza ou les Espagnols de Podemos. «Ce n'est pas juste de faire de telles comparaisons», se défend Rita Rato, qui affirme que «dans ce contexte d'augmentation de la pauvreté, d'émigration et de précarité du travail, nous pouvons encore grandir».

En savoir plus : Espagne : Le parti anti-austérité Podemos conquiert l'Andalousie

En tête de la course aux législatives, le parti socialiste est crédité de 36% des intentions de vote. Il est suivi de près par la coalition de centre-droite sortante, à laquelle on prédit 35% des suffrages.

En savoir plus : Grèce : victoire historique de Syriza contre l’austérité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales