Belgique : le Sauvage d'Ath a défilé sous les acclamations, malgré les réserves de l'Unesco (IMAGES)

Belgique : le Sauvage d'Ath a défilé sous les acclamations, malgré les réserves de l'Unesco (IMAGES)© REUTERS/Francois Lenoir
Le personnage du Sauvage défilant lors de la ducasse d'Ath le 25 août 2019.

Accusé de véhiculer des clichés racistes par des associations, aux côtés desquelles l'Unesco s'est rangée, le personnage emblématique du Sauvage, grimé de noir, a reçu un soutien sans faille de la foule lors du défilé de la ducasse d'Ath.

Le «Sauvage», personnage de carnaval grimé en noir, des chaînes autour des poignets, censé faire peur aux enfants, a défilé ce 25 août à la ducasse d'Ath en Belgique en pleine polémique. L'association antiraciste Bruxelles Panthères avait en effet porté l'affaire devant l'Unesco, accusant ce personnage de véhiculer «racisme et négrophobie».

Belgique : le Sauvage d'Ath a défilé sous les acclamations, malgré les réserves de l'Unesco (IMAGES)© REUTERS/Francois Lenoir
Le personnage du Sauvage s'approche d'un bébé, lors de la ducasse d'Ath, le 25 août en Belgique.

Ce 25 août, la foule a pourtant réservé un accueil des plus chaleureux au personnage emblématique de ce défilé costumé traditionnel qui existe depuis le Moyen Âge, et qui figure à ce titre depuis 2008 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco.

Au début de la parade, le «Sauvage» est venu remettre symboliquement ses chaînes au bourgmestre (équivalent du maire en France) socialiste Bruno Lefèbvre, dans un geste d'apaisement, sous les acclamations des spectateurs. Signe de leur soutien, de nombreux habitants portaient un tee-shirt où était inscrit «Je suis Sauvage», comme le rapporte la RTBF.

Belgique : le Sauvage d'Ath a défilé sous les acclamations, malgré les réserves de l'Unesco (IMAGES)© REUTERS/Francois Lenoir
Des spectatrices de la ducasse d'Ath arborent un tee-shirt "Je suis Sauvage", en soutien au personnage.

Deux jours auparavant, l'Unesco, interpellée par Bruxelles Panthères, avait fait des remontrances aux organisateurs du défilé dans un courriel, estimant qu'avec son inscription au patrimoine de l'humanité, la procession se devait de respecter certains principes, citant en particulier «l'exigence du respect mutuel entre communautés, groupes et individus». «Soyez assuré que l’Unesco restera fidèle, en toutes circonstances, à ses principes fondateurs et ne cessera d’être vigilante face à toutes les formes de menaces qui pèsent sur la dignité et les droits humains», concluait le courriel.

Belgique : le Sauvage d'Ath a défilé sous les acclamations, malgré les réserves de l'Unesco (IMAGES)© REUTERS/Francois Lenoir
Le personnage du Sauvage.

La municipalité et les organisateurs de la ducasse d'Ath avaient répondu en se disant ouverts au débat pour «faire évoluer» l'événement. «La population ne vit pas ce jeu festif comme étant un acte raciste, mais veut bien entendre que ça peut choquer quelqu'un d'extérieur qui ne connaît pas le contexte», avait déclaré à l'AFP Laurent Dubuisson, l'historien qui dirige la Maison des géants à Ath, partie prenante dans l'organisation de la ducasse.

Belgique : le Sauvage d'Ath a défilé sous les acclamations, malgré les réserves de l'Unesco (IMAGES)© REUTERS/Francois Lenoir
Le personnage du Sauvage embrasse une jeune femme lors de la ducasse.

La ducasse d'Ath, en Wallonie, existe depuis le XVIe siècle et rassemble des dizaines de milliers de personnes le dernier week-end d'août, avec comme point d'orgue le cortège du dimanche dont le «Sauvage» est la vedette.

Auteur: RT France

Lire aussi : A Ath, un «blackface» made in Belgique dans le viseur de militants antiracistes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»