Tunisie : en lice pour la présidentielle, le Premier ministre renonce à sa nationalité française

Tunisie : en lice pour la présidentielle, le Premier ministre renonce à sa nationalité française© HASNA Source: AFP
Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed.

Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, ne possède plus la double nationalité. Candidat à la prochaine présidentielle anticipée prévue le 15 septembre, il a annoncé avoir renoncé à sa nationalité française comme l’exige la constitution.

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, en course pour la prochaine élection présidentielle, a fait savoir qu’il se séparait de sa nationalité française afin de respecter une disposition constitutionnelle.

L'article 74 du texte constitutionnel tunisien impose, en effet, que si le candidat à la présidentielle «est titulaire d'une autre nationalité que la nationalité tunisienne, il doit présenter dans le dossier de candidature un engagement stipulant l'abandon de l'autre nationalité à l'annonce de son élection en tant que président de la République».

«Comme des centaines de milliers de Tunisiens qui ont résidé et travaillé à l'étranger j'avais une deuxième nationalité», a-t-il rédigé, le 20 août, sur sa page Facebook, précisant également qu'il avait présenté une demande pour y renoncer avant le dépôt de sa candidature à la magistrature suprême. Sur les 71 candidatures présentées, 26 ont été retenue par l'Instance chargée des élections en Tunisie (Isie). La liste finale sera rendue publique le 31 août.

Le premier tour de l’élection présidentielle se tiendra le 15 septembre prochain. Prévue initialement en fin d’année, l'élection a été avancée après le décès, le 25 juillet, du président tunisien Beji Caïd Essebsi. Premier chef de l'Etat tunisien élu démocratiquement en 2014, il avait été admis en soins intensifs à l'hôpital militaire de Tunis à la suite d'un malaise survenu le 27 juin, soit le même jour que le double attentat suicide perpétré dans la capitale du pays.

Lire aussi : Frappée une nouvelle fois au cœur, la Tunisie peine à vaincre la menace terroriste

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»