La polio fait son retour en Europe, deux cas déclarés en Ukraine

© Stringer Source: Reuters

La maladie n'avait plus fait parler d'elle en Europe depuis 2010. Profitant de la faible immunité de la population ukrainienne, elle a donc ressurgi dans ce pays. Deux enfants sont aujourd'hui paralysés, a confirmé l'OMS.

C'est au sud-ouest de l'Ukraine, dans la région de Transcarpatie, que le virus de la Polio vient de faire deux nouvelles jeunes victimes. Les deux enfants touchés, et donc désormais paralysés, sont âgés de 10 mois et de quatre ans. Selon les premiers éléments fournis par le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le retour de cette maladie pourtant éradiquée sur le continent aurait été causé par un trop faible taux d'immunité au sein de la population ukrainienne.

Les deux cas constatés sont des poliomyélites dérivées d’une souche vaccinale en circulation. En clair, lorsque les enfants sont vaccinés contre la maladie, ils reçoivent une dose du poliovirus affaibli qui active une réponse immunitaire de l’organisme. Le virus se réplique alors dans l'intestin des enfants, avant d'être excrété. En temps normal, la souche vaccinale ainsi expulsée doit s'éteindre de manière naturelle, mais si elle circule dans une population peu ou pas immunisée un certain temps (au moins douze mois), elle finit par muter et redevenir dangereuse et agressive, provoquant des paralysies chez les enfants touchés.

Et en Ukraine, la couverture vaccinale contre cette maladie invalidante est très faible. A peine 14% des enfants de moins d'un an sont aujourd'hui immunisés contre la polio, s'affole l'OMS. «La faible couverture vaccinale en Ukraine a été déclenchée initialement par la méfiance du public envers les vaccins. Une situation qui a été aggravée par un approvisionnement insuffisant en vaccins, en raison de la crise financière. [La crise a ensuite été] exacerbée par le conflit en cours et les déplacements de population à grande échelle dans l'est de l'Ukraine» a détaillé le porte-parole de l'organisation mondiale de la santé.

Une petite fille atteinte par la polio© Capture d'écran réalisée sur le site de Wikipédia
Une petite fille atteinte par la polio

Pour le Guardian, qui a relayé cette information, la pénurie de vaccins contre la polio en Ukraine serait par ailleurs due à un effet pervers de la vaste campagne d'immunisation lancée dans le monde entier pour éradiquer la maladie dans les pays où elle existe de manière endémique. Des souches dites «sauvages» prolifèrent en effet encore aujourd'hui en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Cameroun, etc. La fabrication en masse de vaccins destinés à ces pays aurait ainsi absorbé une bonne partie des capacités de production des laboratoires occidentaux.

L'OMS et l'Unicef (le Fonds des Nations-Unies pour l'enfance) ont donc déclaré avoir uni leurs efforts pour arrêter au plus vite «la circulation de la maladie en Ukraine». Une campagne de vaccination à grande échelle (via un vaccin oral) devrait donc être prochainement mise en oeuvre avec le ministère de la Santé ukrainien.

La poliomyélite est une maladie infectieuse aigüe et contagieuse qui se transmet par voie digestive. Dans un cas sur cent, le virus a des conséquences terribles pour l'enfant atteint, provoquant des méningites et des paralysies invalidantes des jambes. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales