«Ça suffit !» : Salvini rappelle à l'ordre la France et l'Allemagne sur leur politique migratoire

- Avec AFP

«Ça suffit !» : Salvini rappelle à l'ordre la France et l'Allemagne sur leur politique migratoire© CHARLES PLATIAU Source: Reuters
Matteo Salvini et Christophe Castaner le 4 avril 2019 au G7 de Paris (image d'illustration).

La France et l'Allemagne ne peuvent décider seules des politiques migratoires «en ignorant les demandes des pays les plus exposés» comme l'Italie et Malte, estime le ministre italien de l'Intérieur, dans un courrier adressé à Christophe Castaner.

«Les choix faits seulement à Paris et à Berlin, ça suffit. L'Italie n'est plus disposée à accepter tous les immigrants qui arrivent en Europe», a déclaré le 21 juillet Matteo Salvini via un message sur Facebook qui accompagne le courrier adressé à son homologue français, Christophe Castaner.

«La France et l'Allemagne ne peuvent pas décider de politiques migratoires en ignorant les demandes des pays les plus exposés comme nous et Malte», ajoute le ministre italien de l'Intérieur, et patron de la Lega (droite radicale) alors que l'Europe est toujours divisée sur la politique d'accueil des migrants.

Réunis le 18 juillet à Helsinki, les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne ne sont pas parvenus à s'entendre sur un «mécanisme de solidarité» visant à mettre fin à l'errance des bateaux interdits de faire débarquer des migrants secourus en Méditerranée centrale.

Dans sa lettre à Christophe Castaner, le Milanais assure avoir noté à Helsinki «des positions très proches de celle exprimée par l'Italie en particulier sur le ferme engagement d'une politique migratoire visant à défendre les frontières extérieures de l'UE et de l'espace Schengen».

«De nombreux collègues ont en effet soutenu la nécessité de revoir les règles du search and rescue (recherche et secours) pour empêcher les abus qui visent à favoriser une immigration illégale et incontrôlée comme exposée dans le document que nous avons préparé avec Malte», poursuit-il.

Lors de la réunion, l'Italie et Malte ont présenté un texte qui préconise le débarquement et la création de centres d'accueil temporaire et d'identification des migrants (hotspots) dans les pays limitrophes aux pays de départ. Un document qui doit servir de point de départ à «toute nouvelle discussion», affirme Matteo Salvini alors que les ministres doivent se réunir à nouveau le 22 juillet à Paris.

Lire aussi : Quatre pays, dont la France, accueillent 68% des migrants clandestins de l’UE selon Eurostat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»