L'armée américaine est-elle responsable de la propagation de la maladie de Lyme ? (VIDEO)

L'armée américaine est-elle responsable de la propagation de la maladie de Lyme ? (VIDEO)© Centres de prévention et de contrôle des maladies Source: Reuters
Une tique à pattes noires (Ixodes scapularis) (image d'illustration).

Un élu américain réclame une enquête sur des tests menés par l'armée durant la seconde moitié du XXe siècle. Il se base sur le livre d'une scientifique affirmant que la propagation de la maladie de Lyme serait due à une expérience ratée du Pentagone.

L'accusation risque de faire grand bruit. Chris Smith, élu républicain du New Jersey à la Chambre des représentants, reprend, dans un amendement au projet de loi de défense nationale approuvé par la Chambre des représentants, l'hypothèse selon laquelle l'armée américaine aurait contribué à la propagation de la maladie de Lyme. Il a demandé au ministère de la Défense de produire un rapport sur des expériences militaires secrètes réalisées dans la seconde moitié du XXe siècle. Le projet de loi et son amendement doivent encore passer au Sénat.

«Un certain nombre de livres et d’articles suggèrent que des recherches importantes ont été faites sur des sites du gouvernement américain pour transformer les tiques et autres insectes en armes biologiques […] Si c’est vrai, quels étaient les paramètres du programme ? Qui l’a commandé ?», a demandé l'élu.

Dans un livre publié en mai aux Etats-Unis, Kris Newby, scientifique de l’université de Stanford et ancienne malade de Lyme, affirme que l’épidémie provient d’une expérience menée par le Pentagone qui aurait mal tourné entre 1950 et 1975. Ces expériences auraient notamment causé la propagation à grande échelle de la maladie de Lyme transmise par des tiques. Selon Kris Newby, l'armée américaine aurait mené un programme visant à larguer des tiques et autres insectes infectés depuis les airs.

Près de 300 000 personnes sont touchées chaque année par la maladie de Lyme aux Etats-Unis, selon les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies.

Lire aussi : Découverte d'une tique repue du sang d'un dinosaure

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»