Face-à-face : la colonisation française est-elle en passe d'être criminalisée en Algérie ? (DEBAT)

M’hamed Kaki, sociologue et militant associatif, et Serge Federbush, candidat à la mairie de Paris soutenu par le RN, discutent sur le plateau de RT France du projet de criminalisation de la colonisation française, qui fait parler de lui en Algérie.

Dans une vidéo diffusée le 15 juillet, le secrétaire général par intérim de l’organisation nationale des moudjahidines (anciens combattants) d'Algérie, Mohand Ouamar Benelhadj, a appelé le parlement algérien à proposer un projet de loi criminalisant la colonisation française, qui ouvrirait la voie à des demandes légales de compensations. Une idée de nature à mettre de l'huile sur le feu ou légitime ? M’hamed Kaki, sociologue et militant associatif, et Serge Federbush, candidat à la mairie de Paris, en discutent sur le plateau de RT France, dans le cadre de l'émission Face-à-face.

Lire aussi : Crise en Algérie : le difficile rôle d’équilibriste de Paris

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»