Non-lieu prononcé par la justice française au sujet de la mort de Yasser Arafat

La femme de Yasser Arafat, Suha, avait porté plainte pour assassinat suite à la mort du leader de l'Autorité palestinienne. L'enquête s'est terminée ce mercredi par un non-lieu. Source: Reuters
La femme de Yasser Arafat, Suha, avait porté plainte pour assassinat suite à la mort du leader de l'Autorité palestinienne. L'enquête s'est terminée ce mercredi par un non-lieu.

Plus de 10 ans après la mort du dirigeant historique de l'Autorité palestinienne, l'enquête sur la mort de Yasser Arafat ouverte en France en 2012 a finalement été classée, ce mercredi.

La justice française a rendu, ce mercredi, une ordonnance non-lieu après avoir enquêté plusieurs années sur la mort de Yasser Arafat, ont indiqué le parquet de Nanterre et l'avocat de la veuve du leader de l'Autorité palestinienne, Me Francis Szpiner.

Huit ans après la mort du dirigeant historique de l'Organisation de la Palestine, en 2012, une information judiciaire avait été ouverte par le parquet de Nanterre pour établir les causes de la mort de Yasser Arafat.

La veuve de ce dernier suspectait un empoisonnement, et s'était portée partie civile. Son mari avait été exhumé en novembre 2012 afin de procéder à des analyses. L'affaire a été finalement classée «faute de preuves» concluant à un assassinat, a expliqué le parquet de Nanterre.  Elle a décidé de faire appel a précisé son avocat, Francis Szpiner. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales