Israël : un ministre compare les mariages mixtes des Juifs aux Etats-Unis à un «second Holocauste»

Israël : un ministre compare les mariages mixtes des Juifs aux Etats-Unis à un «second Holocauste»© Menahem Kahana Source: AFP
Rafi Peretz, ministre israélien de l'Education lors d'une réunion, le 24 juin 2019, à Jérusalem (image d'illustration).

Le nouveau ministre de l'Education israélien, Rafi Peretz, a tenu des propos controversés à propos des mariages mixtes des Juifs aux Etats-Unis, parlant de «second Holocauste». Ses déclarations ont fait réagir outre-Atlantique et en Israël.

Il n’aura pas fallu longtemps au nouveau ministre israélien de l’Education, Rafi Peretz, pour se faire remarquer. Le leader du parti nationaliste Foyer juif, qui avait pris la tête de l’Union des partis de droite, formée avec la formation Tkuma, lors des dernières élections législatives, a comparé l’assimilation des Juifs à travers le monde, et tout particulièrement le taux de mariage mixte aux Etats-Unis, à un «second Holocauste», d’après des propos rapportés par le site américain Axios. La scène s'est déroulée lors d’une réunion de cabinet le 1er juillet et a été confirmée au média par «trois personnes qui étaient dans la salle».

Le ministre a ajouté, après une présentation de Dennis Ross, président de l’Institut de planification d’une politique pour le Peuple juif, sur les tendances observées dans les communautés juives du monde entier, qu’au cours des 70 dernières années, du fait des mariages mixtes aux Etats-Unis, les Juifs «avaient perdu six millions de personnes». Selon Axios, le porte-parole de Rafi Peretz a confirmé les déclarations de l’ancien chef du rabbinat militaire de 2010 à 2016.

Consternation aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les réactions aux propos de l’ancien pilote d’hélicoptère de l’armée ne se sont pas fait attendre. Sur Twitter, Jonathan Greenblatt, président de l’association ADL («Anti-Defamation League», «Ligue anti-diffamation») a déclaré : «Il est inconcevable d'utiliser le terme "Holocauste" pour décrire les Juifs qui choisissent d'épouser des non-Juifs. Cela banalise la Shoah. Cela aliène tant de membres de notre communauté. Ce genre de comparaison sans fondement ne fait rien d'autre que d'enflammer et d'offenser.»

La Fondation de la famille Ruderman, qui se donne notamment pour mission de renforcer les liens entre la communauté juive américaine et Israël, a condamné les propos du ministre, les qualifiant d’«irresponsables et irrespectueux». «Le gouvernement israélien a la responsabilité morale de maintenir et d'améliorer les relations du pays avec les Juifs de la diaspora en général et avec la communauté juive américaine en particulier. Il est irresponsable et irrespectueux de parler de Juifs américains sans parler avec eux», a insisté le président de la fondation, Jay Ruderman, dans un communiqué.

«L’assimilation est un défi pour la continuité juive et l’identification de la diaspora avec Israël, et c’est un sujet dont il faut s’emparer. Mais les propos du ministre Peretz sont néanmoins offensants et inutiles», a déclaré le Congrès juif américain, cité par le Times of Israël.

Au sein de la droite israélienne, pourtant alliée de l’Union des partis de droite au gouvernement, le ministre de l’Energie, membre du Likoud, Yuval Steinitz, s’est offusquée de la comparaison. «Nous devons d’abord cesser de mépriser les Juifs d’Amérique qui se considèrent comme des Juifs non seulement sur le plan religieux, mais aussi sur les plans culturel et historique», aurait déclaré le ministre, toujours d’après le site d’information américain.

Quant au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, il n'a quant à lui pas condamné ces propos, selon la chaîne télévisée i24, se disant plus inquiet par le positionnement politique des Juifs américains que par leur démographie – considérant qu'un trop grand nombre de Juifs américains soutiennent les démocrates.

Lire aussi : Israël : le Parlement israélien vote sa propre dissolution à l'instigation du Likoud

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»