Morts dans un sous-marin russe : Poutine réclame une enquête après une grande perte

Morts dans un sous-marin russe : Poutine réclame une enquête après une grande perte© Yoruk Isik Source: Reuters
Un sous-marin de la marine russe dans le Bosphore, 1er mai 2019 (image d'illustration).

14 membres de l'équipage d'un sous-marin russe ont été tués à la suite d'un incendie à bord de leur submersible, selon une déclaration du ministère russe de la Défense. Ce navire de recherche en eaux profondes se trouvait au large de la Russie.

Mise à jour automatique
  • Selon le Kremlin, il est absolument normal que toutes les informations concernant l’accident du sous-marin ne soient pas dévoilées, en conformité avec la loi sur le secret d’Etat, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

    «Il y a des informations qui sont placées dans la catégorie du secret d’Etat. Ce secret d’Etat est respecté pour les intérêts de l’Etat et ceux de la sécurité d’Etat. C’est pourquoi, c’est une pratique absolument normale de ne pas dévoiler ce genre d’information», a expliqué Peskov à la suite à la demande des journalistes de préciser certains détails de l’accident.

    En savoir plus : Après la mort de 14 sous-mariniers, Moscou annonce qu'il gardera le secret sur l'enquête

  • «Le ministère de la Défense apportera toute l'assistance et le soutien nécessaires aux familles des marins décédés» a ajouté Sergueï Choïgou.

    «Le ministère de la Défense apportera l'aide et le soutien nécessaires à leurs familles», a déclaré Sergueï Choïgou lors de la réunion avec les membres de la commission chargée de déterminer les causes de l'incendie du sous-marin de recherche en grande profondeur.

    «Veuillez observer une minute de silence à la mémoire des héros sous-mariniers décédés», a demandé Sergueï Choïgou.

  • A tous les officiers qui ont péri à la suite de l’incendie sur l’appareil en eau profonde seront remis des décorations d’Etat, selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

    «Les sous-mariniers qui étaient à bord étaient des spécialistes militaires uniques, de grands professionnels qui effectuaient des recherches importantes pour étudier l'hydrosphère de la Terre», a ajouté Sergueï Choïgou.

    « Sept des défunts étaient capitaines de vaisseau, trois autres étaient capitaines de frégate. Deux étaient héros de la Russie. Tous les officiers défunts recevront des décorations d’Etat », a précisé le ministre.

  • «Tout d’abord, les sous-mariniers ont évacué un civil du compartiment en feu et fermé les écoutilles derrière lui pour empêcher la propagation du feu» selon le chef du ministère russe de la Défense Sergueï Choïgou.

    «Dans une situation critique, les sous-mariniers ont agi héroïquement. Tout d'abord, l’industriel civil a été évacué du compartiment couvert par l'incendie, et l'écoutille a été fermée derrière lui pour empêcher la propagation du feu dans tout le sous-marin en eau profonde, tandis que les sous-mariniers sont allés jusqu’au bout pour sauver le sous-marin»,  a déclaré le ministre de la Défense.

    «Au prix de leur vie, ils ont accompli une mission compliquée : ils ont éliminé la source d'inflammation, sauvé leurs camarades et le sous-marin», a déclaré Sergueï Choïgou lors de la réunion.

  • Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a tenu une réunion avec les membres de la commission chargée de déterminer les causes de l'incendie du sous-marin de recherche en grande profondeur.

    «Il y a eu une grande tragédie. Nos camarades, compagnons d'armes sont morts. Un incendie s'est déclaré sur le navire de recherche de la marine russe lors des recherches prévues dans les eaux territoriales russes de la mer de Barents. 14 membres d'équipage sont morts, les autres ont été sauvés», a affirmé Sergueï Choïgou à l'ouverture de la réunion.

  • 14 marins effectuant des mesures bathymétriques en «étudiant l’espace benthonique et le fond des océans dans l'intérêt de la marine russe» ont péri le 1er juillet à la suite d'un incendie sur un appareil de plongée en eau profonde. Le feu a été éteint par l'équipage. Le lieu de la catastrophe n’est pas encore connu. Selon un message du Ministère de la Défense l'accident s'est produit dans les eaux territoriales russes.

  • «Je voudrais que vous alliez à Severomorsk pour recueillir personnellement les rapports qui seront présentés et diriger la commission dans ses travaux d’identification formelle des causes de cette tragédie», a déclaré Vladimir Poutine, s'adressant au ministre de la Défense Sergueï Choïgou.

    Celui-ci doit diriger la commission d’enquête sur les causes de la tragédie ayant entraîné la mort de sous-mariniers.

  • «L’équipage des sous-mariniers qui ont péri dans l’incendie sur un appareil de plongée en eaux profondes du ministère de la Défense comprenait sept capitaines de vaisseau, deux héros de la Russie, c’était un équipage hautement qualifié», a souligné Vladimir Poutine.

    Le président russe a également présenté ses condoléances aux familles des victimes.

  • Lors d'une entrevue avec le président russe Vladimir Poutine, le ministre de la Défense Sergueï Choïgou a précisé que les personnes étaient mortes d'intoxication. «Le feu a été éteint, l'appareil se trouve dans le port de Severomorsk», a-t-il précisé.

  • Les autorités norvégiennes ont déclaré ce 2 juillet qu'ils n'avaient détecté aucun niveau de radiation anormal.

    «Nous avons fait des contrôles et nous ne relevons pas de niveau trop élevé de radiation dans le secteur», a assuré Per Strand, directeur de l'Autorité norvégienne de sécurité nucléaire.

    Plus tard le ministère russe de la Défense a démenti les annonces selon lesquelles une agence norvégienne sur l’insécurité nucléaire aurait été informée d’une «explosion de gaz dans l’appareil sous-marin».

    «Grâce aux actions vigilantes de l’équipe, l’épicentre de l’incendie sur l’appareil en eau profonde a été éteint. Nous n’avons pas envoyé d’informations à nos partenaires norvégiens concernant cet appareil de recherche en eau profonde», a-t-on appris. 

     

Découvrir plus

Selon une annonce du ministère russe de la Défense, 14 membres de l'équipage d'un sous-marin russe de recherche ont perdu la vie dans les eaux territoriales russes à la suite d'un incendie qui s'est déclaré à bord et a ensuite été maîtrisé.

Selon le ministère, l'accident s'est produit le 1er juillet à bord de ce submersible destiné à l'étude des environnements marins et de la vie au fond des océans. Les causes du drame n'étaient pas connues dans l'immédiat. L'équipage faisait des mesures bathymétriques lorsque le drame est survenu.

Ce vaisseau de l'armée russe était basé au port de Severomorsk dans la région de Mourmansk. Les 14 sous-mariniers de l'armée russe ont été intoxiqués pendant l'incendie. Le ministère a précisé qu'une enquête avait été confiée au Chef d'état major de la marine.

Le sous-marin est revenu depuis à sa base de la flotte du Nord à Severomorsk.

Cet accident rappelle la tragédie du sous-marin à propulsion nucléaire Koursk, fleuron de la flotte du Nord, qui a sombré avec 118 hommes à bord le 12 août 2000, au début du premier mandat de Vladimir Poutine.

23 sous-mariniers avaient survécu plusieurs jours à l'explosion mais étaient morts avec le reste de l'équipage faute d'avoir été secourus à temps. Cet accident reste à ce jour la pire catastrophe qu'ait connue la marine russe en temps de paix.

Lire aussi : Poutine : la Russie doit se doter d'un système de défense contre les armes hypersoniques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»