Attentats de Bangkok : les empreintes du suspect arrêté concordent avec celles de la bombe

Le porte parole de la police Thaï, Prawut Thawornsiri, montre un portrait robot du suspect.© Jorge Silva Source: Reuters
Le porte parole de la police Thaï, Prawut Thawornsiri, montre un portrait robot du suspect.

La police thaïlandaise affirme que les empreintes digitales d'un homme étranger arrêté à la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge correspondent à celles trouvées sur une bouteille contenant du matériel explosif.

La bouteille figurait parmi les nombreux objets saisis lors d'un raid samedi dans un appartement de la périphérie de Bangkok où un autre suspect a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur l'attentat meurtrier du 17 août dans le sanctuaire d'Erawan.

Le porte-parole de la police Thaïlandaise, Prawut Thavornsiri, a déclaré mercredi que l'homme arrêté à la frontière mardi «est important et est lié à l'attentat» qui a tué 20 personnes et fait 120 blessés. 

Prawut Thavornsiri a également demandé aux journalistes de ne pas spéculer sur l'identité du suspect, ajoutant que cela pourrait affecter les relations internationales. «Nous avons fait beaucoup de tests, notamment les empreintes digitales. Si on vous dit que c'est lui, alors c'est lui», a-t-il déclaré.

Lors d'une conférence de presse mardi après-midi, le chef de la junte, Prayuth Chan-ocha a déclaré aux journalistes que l'homme a été arrêté au poste de contrôle Sa Kaeo.

Samedi dernier, la police thaïlandaise avait appréhendé un autre suspect, arrêté avec des matériaux de fabrication d'explosifs dans son appartement. L'homme serait lié à un gang de contrebandiers. Cependant, il n'a pas été considéré comme la personne qui a été capturée sur les caméras de sécurité en train de déposer un sac noir dans le sanctuaire déposer un sac noir dans le sanctuaire d'Erawan dans la nuit de l'attaque.

Les forces de sécurité thaïlandaises avaient par ailleurs élargi leurs recherches de suspects, dévoilant un mandat d'arrêt sur une jeune femme mesulmane thaï âgée de 26 ans, Wanna Suansan ainsi qu'un homme d'une quarantaine d'années. Mardi, un mandat d'arrêt sur trois hommes turcs avaient également été déclarés. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales