Daesh émettra sa propre monnaie, le Dinar d'or

Daesh émettra sa propre monnaie, le Dinar d'or
Quelques échantillons de la monnaie de Daesh (capture compte twitter)
Suivez RT France surTelegram

Daesh a décidé de frapper sa propre devise. Le but affiché de l'organisation terroriste? Soustraire «les musulmans de l'asservissement des banques sataniques». Tout un programme.

Est-ce un pas de plus vers la création d'une structure qui aurait toutes les fonctions d'un Etat ? C'est en tout cas ce qui ressort de cette annonce du groupe terroriste faite via les réseaux sociaux. 

Le groupe terroriste y présente ses nouvelles monnaies, le dinar d’or, le dirham d’argent et le fils de cuivre. Au printemps dernier, il en avait déjà montré un échantillon, largement diffusé aussi sur les réseaux sociaux. Jusque-là, il se servait dans ses échanges des devises irakiennes, syriennes et du dollar. Sur les pièces, évidemment nulle image, considérée comme sacrilège par les fondamentalistes, mais des inscriptions «l’Etat islamique» et «le califat», ainsi que le poids et la valeur de la monnaie.

En savoir plus : Daesh, Bâtisseurs d’une société nouvelle ou bande de criminels impitoyables ?

Daesh acquiert ainsi de façon très symbolique une attribution toute régalienne : celle de frapper sa propre monnaie, aux côtés des droits de faire la loi, de faire la paix ou la guerre, de douane et de lever une armée. L’Etat islamique, qui rejette la notion de frontières, tente ainsi de s’imposer comme une entité politique légitime avec un drapeau, une armée et maintenant une monnaie.

En savoir plus : Daesh lance une appli pour smartphone afin d'attirer les vacanciers djihadistes

A y regarder de plus près, Daesh entreprend de s'attribuer peu à peu toutes les fonctions d'un véritable Etat. Il dispose déjà d'une base territoriale, à cheval entre l'Irak et la Syrie et d’une armée forte de ces combattants djihadistes. Daesh administre également directement des écoles, des hôpitaux et a créé un embryon d'appareil judiciaire. Enfin, l'organisation lève également certains impôts dans les zones qu’elle contrôle.

Pour les spécialistes, en créant cette monnaie, Daesh s'est appuyé sur le précepte religieux qui veut que seuls l'or et l'argent peuvent être utilisés pour les monnaies. Autre motivation plus étonnante celle-là, se libérer d'un système monétaire international qu'il estime injuste. En effet, seule la finance islamique trouve grâce à ses yeux, laquelle prohibe les taux d'intérêt.

En savoir plus : «Chez nous, vous pourrez boire du Cappuccino», Daesh sort un guide pour mieux recruter en Italie

Toute la question est de savoir si l'Etat islamique va interdire les monnaies locales pour privilégier sa nouvelle monnaie. Mais celle-ci fait déjà visiblement sa fièreté puisqu'il a annoncé que sa devise, «la plus forte au monde», vaudrait 130 dollars pour un dinar.

En savoir plus : Une épée de décapitation comme souvenir, Daesh ouvre sa «boutique de cadeaux» à Mossoul

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix