Géorgie : des milliers de manifestants ont tenté de pénétrer dans le Parlement (VIDEOS)

 Géorgie : des milliers de manifestants ont tenté de pénétrer dans le Parlement (VIDEOS)© Irakli Gedenidze Source: Reuters
Des manifestants encerclent un policier lors d'une manifestation contre le discours d'un député russe au parlement géorgien, à Tbilissi, le 20 juin 2019.

Des milliers de protestataires ont tenté d'occuper le Parlement à Tbilissi, furieux qu'un législateur russe s'adresse au Parlement de Géorgie depuis le siège du président de l'Assemblée, à l'occasion d'une rencontre internationale.

Des manifestations ont été organisées le 20 juin à Tbilissi et à Batoumi, en Géorgie, après que le député de la Douma russe Sergueï Gavrilov a pris la parole devant le Parlement géorgien, en russe, depuis le siège du président de l'Assemblée.

Sergueï Gavrilov ouvrait au Parlement une réunion de l'Assemblée interparlementaire d'orthodoxie. Le discours du parlementaire russe a été interrompu par des députés de l’opposition géorgienne qui ont demandé à la délégation russe de quitter le Parlement.

Par la suite, 10 000 manifestants, d'après les chiffres de l'AFP, ont tenté d'investir le Parlement, dans la capitale. 

L'opposition exige le départ du président du Parlement géorgien, du ministre de l'Intérieur et du chef du service de sécurité, qui seraient responsables de l'événement à l'origine de la mobilisation. 

Selon l'AFP, des manifestants ont réussi à pénétrer dans la cour du bâtiment après avoir forcé un barrage de police anti-émeutes. La police les a ensuite refoulés, quelques-uns seulement essayant par la suite d'entrer dans le bâtiment. Ils ont été dispersés à l'aide de gaz lacrymogène et de tirs de balles en caoutchouc.

D'après le Premier ministre géorgien Mamuka Bakhtadze, 39 policiers et 30 manifestants ont été blessés et hospitalisés lors de ces heurts.

L'ambassade des Etats-Unis à Tbilissi a exhorté, dans un communiqué, «toutes les parties à garder leur calme, faire preuve de retenue et agir à tout moment selon la Constitution».

Le milliardaire géorgien Bidzina Ivanichvili, qui dirige le parti Le rêve géorgien, a précisé dans un communiqué «partager pleinement l'indignation sincère des citoyens» trouvant «inacceptable que le représentant du pays occupant préside une rencontre au Parlement géorgien». Il a a annoncé avoir demandé au président de l'assemblée de suspendre la séance.

Le ministère russe des Affaires étrangères a condamné ces manifestations, déclarant que «l'opposition radicale en Géorgie a exploité un important forum international, visant à unir les nations orthodoxes dans le monde, afin d'exprimer son sentiment anti-russe».

Lire aussi : Il y a dix ans, la Géorgie provoquait la guerre en attaquant l'Ossétie du Sud

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»