Famille russe disparue : RT à la recherche du mystérieux imam supposément recruteur de Daesh

© Capture d'écran, vidéo RT

La famille russe qui a quitté une ville dans l'ouest du Caucase sous prétexte de «partir en vacances» est toujours portée disparue. Une équipe de RT a tenté de démêler le vrai du faux dans cette histoire où subsistent encore de vastes zones d’ombre.

Après avoir appris que l’ancien imam de la mosquée d’Adygueïsk pourrait être un recruteur de Daesh, un journaliste de RT s’est rendu dans la ville où il résidait. Cependant, la recherche de cet homme s’est révélée être un parcours semé d’embuches.

Au deuxième jour de l’enquête, l’équipe de RT, revenue dans la mosquée d’Adygueïsk, a découvert le père du jeune homme disparu y venir seul pour débattre avec les croyants locaux.

«Vous savez, mon cœur souffre tellement que je ne peux pas dire [de quoi nous avons discuté]», a dit le père de Murat à RT. Personne n’a pu répondre à la question de savoir pourquoi l’ancien imam a été démis de ses fonctions ou pourquoi il a dû quitter le pays.

Quant à Murat, le moufti local a indiqué avec certitude qu’il était parti en Turquie «où nos ancêtres habitent» parce qu’il voulait y faire ses études. Cependant, le père a réfuté l’idée disant qu’il n’avait aucun parent là-bas.

Quelques jours après le départ de RT, Les amis de Murat ont reçu un message vocal de sa part. «Mes parents étaient complétement au courant de mon intention de partir. Je leur ai dit de se calmer. Je ne suis pas responsable de leurs actions. Tout ce que mes parents ont dit est un mensonge, tout ce qui concerne l’imam et moi est une calomnie. Je suis adulte et j’ai fait le choix délibéré de partir là où j’estime qu’il est juste d’aller».

Le père de Murat a confirmé avoir reconnu la voix de son fils mais a refusé de commenter ces propos.

D’après de récentes estimations, près de 2 200 combattants d’origine russe ont rejoint les rangs de groupes terroristes en Irak et en Syrie, dont l’Etat islamique. On a également rapporté que certains leaders militaires d’organisations terroristes dans le Caucase du Nord ont fait serment d’allégeance à Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales