Une «honte» pour l'Ukraine : le journaliste russe incarcéré Kirill Vychinsky plaide non-coupable

Une «honte» pour l'Ukraine : le journaliste russe incarcéré Kirill Vychinsky plaide non-coupable© REUTERS/Evgenia Novozhenina
Manifestation en soutien à Kirill Vychinsky devant l'ambassade d'Ukraine à Moscou, en mai 2019 (image d'illustration).

Enfermé depuis plus d'un an en Ukraine, le chef de l'agence de presse russe RIA Novosti dans ce pays a qualifié d'«absurdes» les accusations de «trahison» et de «guerre de l'information» qui le visent. Il risque jusqu'à 15 ans de prison.

Le chef de RIA Novosti Ukraine, Kirill Vychinsky, incarcéré depuis plus d'un an à Kiev sans que cela n'émeuve les grands médias occidentaux, a plaidé non-coupable le 18 juin lors d'une audition devant un tribunal ukrainien. Selon des propos rapportés par son avocat, Andreï Domansky, le journaliste russe a qualifié d'«absurdes» les charges pesant contre lui. Il a en outre réclamé des éclaircissements concernant plusieurs «points incompréhensibles» inclus dans l'acte d'accusation. Mais selon l'avocat, la cour n'aurait pas été en mesure d'expliquer ces points, ne comprenant pas elle-même les charges retenues contre Kirill Vychinsky.

«J'espère que le nouveau pouvoir [ukrainien] est plus lucide et qu'il comprend que mon affaire [...] fait honte à ce pays», a déclaré Kirill Vychinsky, dans des propos rapportés par l'agence vidéo Ruptly.

Un an de détention dans le silence international

Kirill Vychinsky a été arrêté le 15 mai 2018 à Kiev, sur base d'accusations de «haute trahison». Le chef de l'agence de presse russe RIA Novosti, en Ukraine, était notamment accusé de soutenir les républiques autoproclamées de l'est du pays. Kiev lui reproche en outre de mener une «guerre de l’information». S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à 15 ans de prison.

Depuis son arrestation, le journaliste est en détention provisoire, sans possibilité de liberté conditionnelle, ni de traitement hospitalier, et subit des restrictions du droit de visite. Le parquet a rédigé un acte d’accusation de 80 pages, contenant 72 articles ou éditoriaux publiés par l’agence depuis 2014, qu'il accuse de contenir des informations fausses ou des manipulations de l’information. Kirill Vychinsky insiste de son côté sur le fait que ces accusations sont absurdes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»