Terrorisme, coopération économique et guerre commerciale au programme du sommet de l'OCS (VIDEO)

Terrorisme, coopération économique et guerre commerciale au programme du sommet de l'OCS (VIDEO)© Vyacheslav Oseledko Source: AFP
De gauche à droite : Narendra Modi, Kassym-Jomart Tokayev, Xi Jinping, Sooronbai Jeenbekov, Vladimir Poutine, Imran Khan, Emomali Rahmon et Shavkat Mirziyoyev, lors du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai à Bichkek le 14 juin 2019 (image d’illustration).

Deux semaines avant le G20, le 19e sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) a débuté à Bichkek, la capitale du Kirghizstan en présence notamment des dirigeants de la Russie, de la Chine, de l'Inde et du Pakistan.

Lutte contre le terrrorisme, sécurité dans la région, coopération économique et guerre commerciale seront les principaux sujets débattues lors de la 19e édition du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OSC) qui s'est ouvert le 13 juin à Bichkek, capitale du Kirghizstan, en présence du président russe, Vladimir Poutine, du président chinois, Xi Jinping, du Premier ministre indien, Narendra Modi, et de son homologue pakistanais, Imran Khan, ou encore du président iranien Hassan Rohani.

Créé en 2001, pour succéder au Groupe de Shangaï (organisation existant auparavant), l'OSC a pour but de renforcer la coopération sur plusieurs domaines, comme la politique internationale, l'économie ou la lutte contre le terrorisme entre ses huit membres : la Chine (à l'origine de l’initiative), la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l'Ouzbékistan, l'Inde et le Pakistan. A ceux-ci s'ajoutent des pays observateurs comme la Turquie ou l'Iran.

Sur le plan économique, cette rencontre se fait dans un contexte de bras de fer commercial entre la Chine et les Etats-Unis et de renforcement des sanctions de Washighton contre l'Iran, qui participe au sommet en tant qu'Etat observateur. 

Sur le plan géopolitique, il s'agira aussi de la première rencontre entre les dirigeants indien et pakistanais depuis un épisode de vives tensions en février dernier, marqué par des combats aériens. Aucune rencontre bilatérale n'est cependant prévue entre les deux pays. 

Lire aussi : Vladimir Poutine : «Nos relations avec Washington se détériorent»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»