La défense antiaérienne syrienne abat des missiles israéliens

La défense antiaérienne syrienne abat des missiles israéliens© Maxim Shemetov Source: Reuters
Un système de défense antiaérien S-300, lors des «International Army Games», le 7 août 2016, à proximité d'Astrakhan, en Russie (image d'illustration).

L'agence officielle Sana a annoncé que des missiles tirés depuis Israël, visant la province de Deraa, avait été abattus par la défense antiaérienne syrienne. Aucune victime n'est à déplorer alors que les raids israéliens se poursuivent.

Les systèmes de défense antiaérienne de l’armée syrienne ont été activés, dans la nuit du 11 au 12 juin, en réponse à «une agression israélienne» visant la zone de Tall al-Harra, située dans la province de Deraa au sud du pays, non loin du plateau du Golan, dont une partie est occupée illégalement par Israël depuis la guerre des Six Jours de 1967, selon l’agence de presse syrienne Sana.

Elle précise qu’un «certain nombre de missiles» ont été abattus aux environ de 2h heure locale (23h GMT) causant des «dégâts matériels» mais ne provoquant aucune perte humaine, selon Sana.

Le correspondant de l’agence accuse par ailleurs Israël de «mener une guerre électronique» afin de «brouiller les radars» syriens. L’Etat hébreu n’a pour le moment pas commenté ces informations.

Attaques répétées

Sana ne précise toutefois pas quelles cibles étaient visées lors de ce raid. Depuis le début du conflit en Syrie, en 2011, Israël mène régulièrement des attaques contre des positions détenues par Bachar el-Assad, mais aussi contre l’Iran et le Hezbollah.

Début juin, Tsahal avait frappé plusieurs positions des forces loyales à Bachar el-Assad, parmi lesquelles une base militaire de la province de Homs, dans l’ouest du pays, mais également des localités situées au sud-ouest de Damas ainsi qu’à Qouneitra, sur le plateau du Golan.

En janvier dernier, Israël avait attaqué des positions iraniennes en Syrie, prétextant agir en réponse à des tirs de missiles sol-sol iraniens. D'après le Centre national de direction de la défense russe cité par l'agence Interfax, les systèmes de défense de l'armée syrienne avaient détruit plus de 30 missiles de croisière et bombes guidées tirés par Israël. Ces frappes ciblaient un aéroport au sud-est de Damas, tuant quatre soldats syriens et en blessant six autres, selon la Défense russe citée par l'agence RIA.

Lire aussi : Sud-ouest de Damas, Qouneitra, Homs : Israël multiplie les frappes en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»