Vers la création d'un tribunal international pour juger les djihadistes étrangers ?

- Avec AFP

Vers la création d'un tribunal international pour juger les djihadistes étrangers ? © ludovic MARIN Source: AFP
Nicole Belloubet, ministre de la Justice.

Onze Français arrêtés en Syrie ont été condamnés à mort en Irak pour leur appartenance à Daesh. Le ministre de la Justice Nicole Belloubet a fait savoir qu'une initiative portée par plusieurs pays européen visait à créer un tribunal international.

Le ministre de la Justice Nicole Belloubet a déclaré ce 6 juin discuter avec d'autres pays européens de «l'hypothèse» de la mise en place d'un tribunal international en Irak pour juger les djihadistes étrangers de Daesh.

«C'est une hypothèse qui a été évoquée au niveau européen avec plusieurs de mes collègues, ministres de l'Intérieur et de la Justice», a déclaré le garde des Sceaux sur RMC. Nicole Belloubet a expliqué que ces discussions se tiennent au sein du «groupe Vendôme», qui regroupe notamment les ministres de la Justice allemand, espagnol, italien.

Onze Français, arrêtés en Syrie et jugés en Irak, ont été condamnés à mort pour leur appartenance à Daesh, ce qui a déclenché de vives critiques en France, notamment de la part d'avocats pénalistes. 

Nicole Belloubet a insisté sur le fait que ce tribunal n'était qu'une «hypothèse de travail». Ce tribunal «international» serait créé, d'après le ministre, «sur place, sans doute pas en Syrie, peut-être en Irak». Il pourrait fonctionner avec des «magistrats européens, français et irakiens».

Lire aussi : L'Etat français attaqué devant l'ONU pour l'obliger à rapatrier des enfants de djihadistes

Paris martèle son opposition à la peine de mort

Le garde des Sceaux a cependant mis en avant plusieurs difficultés: «Il faut l'accord de l'Etat irakien, que des conditions soient posées, notamment celle de la peine de mort qui devrait être interdite». «C'est toujours un peu long de mettre place ce type de tribunal», a ajouté la ministre.

«Nous avons dit à plusieurs reprises à l'Etat irakien que la peine de mort ne peut pas être appliquée», a martelé Nicole Belloubet concernant les Français condamnés à mort. «Il y a des discussions en cours [...] Nous veillons à ce que la peine de mort ne soit pas exécutée pour les personnes dont nous avons la responsabilité», a-t-elle encore plaidé.

Lire aussi : Djihadistes français condamnés à mort : Paris rappelle à Bagdad son opposition à la peine de mort

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»