Russie : la construction d'une église fait polémique, Poutine propose un sondage des riverains

Russie : la construction d'une église fait polémique, Poutine propose un sondage des riverains© Alexei VLADYKIN Source: AFP
Des manifestants protestent à Ekaterinbourg contre la construction d'une cathédrale sur un parc qu'ils souhaitent conserver, le 15 mai 2019.
Suivez RT France surTelegram

Des centaines de manifestants protestent depuis trois jours contre la construction d'une cathédrale à Ekaterinbourg, sur l'emplacement d'un parc qu'ils veulent conserver. Vladimir Poutine a appelé à ce que l'avis des habitants soit pris en compte.

Les tensions autour d'un projet de reconstruction d'une cathédrale historique se sont poursuivies le 15 mai pour une troisième journée consécutives à Ekaterinbourg, dans l'Oural. Un important dispositif policier a été déployé pour disperser les quelques 2 000 manifestants présents dans le parc où doit être construite la cathédrale. Les opposants s'inquiètent de voir disparaître un des derniers espaces verts de la ville et entendent le protéger.

Le rassemblement s'est tenu dans le calme dans un premier temps, les autorités tentant de persuader les manifestants de quitter les lieux par eux-mêmes, en s'adressant à eux avec un mégaphone, mais la situation s'est tendue autour de minuit, et les forces de l'ordre ont procédé à plusieurs dizaines d'interpellations, parfois musclées, pour trouble à l'ordre public lors d'un rassemblement non-autorisé. 33 personnes ont été arrêtées selon les autorités, 70 selon une estimation de l'association OVD-Info.

Présent sur place, un journaliste a en revanche démenti les informations faisant état de l'utilisation de gaz lacrymogène, affirmant que la police avait poussé les manifestants pour les obliger à s’éloigner de la barrière clôturant le site. Contrainte de reculer, la foule a alors scandé «honte !» en directions des forces de l'ordre.

S’il s’agit vraiment de l’opinion des habitants [...] il est nécessaire de la prendre en compte

En marge du forum des médias indépendants régionaux et locaux à Sotchi, le président russe Vladimir Poutine a réagi ce 16 mai aux événements, appelant à prendre en compte l'avis de la population. «S’il s’agit vraiment de l’opinion des habitants, et pas des faux militants qui sont venus pour se faire de la publicité, il est nécessaire de la prendre en compte», a ainsi déclaré le chef d'Etat. Il a souligné que le but d'une église était de réunir les gens et non de les diviser.

Le président russe a proposé d'organiser un sondage des riverains à l'issue duquel «la minorité devra se soumettre à la majorité». «Mais l'opinion et les intérêts de cette minorité doivent aussi être pris en compte», a-t-il poursuivi. «Il ne faut pas jouer au tir à la corde, il faut s’asseoir autour d'une table et se mettre d’accord, les autorités de la ville doivent trouver une solution», a-t-il conclu, notant que, si l’église venait à être quand même construite, les maîtres d'œuvre devraient créer un parc ailleurs.

La réplique de la cathédrale d'origine, démolie en 1930 par le gouvernement communiste, devrait être achevée en 2023, juste à temps pour le 300e anniversaire de la fondation d'Ekaterinbourg. Elle fait partie d’un important projet commercial financé par les magnats des métaux d’Ekaterinbourg, selon le Moscow Times qui cite des documents du projet. Financé par les 24e et 25e milliardaires russes, le projet comprend en outre des logements et des bureaux en face de la cathédrale.

Lire aussi : 1er mai en Russie : arrestations dans un cortège anti-gouvernemental à Saint-Pétersbourg

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix