Algérie : le patron de l’armée promet de nettoyer le pays de la «corruption» et des «corrupteurs»

Algérie : le patron de l’armée promet de nettoyer le pays de la «corruption» et des «corrupteurs»© Farouk Batiche
Le chef d'état-major de l'armée algérienne Ahmed Gaïd Salah.

Le général Ahmed Gaïd Salah a affirmé le 30 avril que l’armée algérienne détenait de «lourds dossiers de corruption». Depuis le départ d'Abdelaziz Bouteflika, l'armée entend mener une opération «mains propres».

L’armée algérienne semble vouloir devenir le fer de lance de la lutte contre la corruption dans le pays. Le 30 avril, au cours d’une visite d’inspection à Constantine (400 kilomètres à l’est d’Alger), le chef d’état-major de l’armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, a ainsi réaffirmé cette volonté tout en assurant que ses services s'emploieraient à faire émerger les affaires de corruption.

«Les services du ministère de la Défense nationale détiennent des informations avérées concernant plusieurs dossiers lourds de corruption, dont je me suis enquis personnellement, dévoilant des faits de spoliation des fonds publics avec des chiffres et des montants faramineux», a affirmé le haut gradé, sans toutefois fournir plus de détails.

Relevant la nécessité «d’éviter tout retard dans le traitement de ces dossiers, sous le prétexte de révision des procédures légales», Ahmed Gaïd Salah s’est en outre engagé à faire en sorte que le pays soit «assaini définitivement de la corruption et des corrupteurs».

Dilapidation de fonds publics et d'avantages indus

Cette déclaration intervient en même temps que l’audition par la justice de l’ex-Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia au sujet de dossiers «de dilapidation de fonds publics et d'avantages indus».

Quelques semaines après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Gaïd Salah, avait appelé à plusieurs reprises la justice à enquêter sur des présumées affaires de corruption. Depuis, plusieurs enquêtes ont été instruites contre des hommes d’affaires et anciens responsables politiques, dont certains réputés proche de l’ex-chef d’Etat algérien. 

Lire aussi : Manifestation en Algérie : un faux procès public règle son compte au pouvoir (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»