Trump dans le collimateur ? Le pape accorde 500 000 dollars d'aide aux migrants d'Amérique latine

Trump dans le collimateur ? Le pape accorde 500 000 dollars d'aide aux migrants d'Amérique latine© Yara Nardi Source: Reuters
Le pape Francis (image d'illustration).

Dénonçant la fermeture de la frontière des Etats-Unis, le Vatican a annoncé que des fonds dépendants du Denier de Saint-Pierre – alimenté directement par les dons des fidèles – seraient affectés à l'aide aux migrants en Amérique latine.

Connu pour ses vibrants appels à l'accueil des migrants, le pape François a débloqué 500 000 dollars pour la prise en charge au Mexique des candidats à l'émigration aux Etats-Unis. Annoncée par le Vatican ce 27 avril, l'aide est financée par le Denier de Saint-Pierre, antique institution qui repose sur l'aide volontaire des fidèles, directement gérée par le pape.

Celui-ci en dispose d'ailleurs de façon assez libre, malgré quelques efforts d'encadrement au XXe siècle. «Des hommes et des femmes, souvent avec des enfants en bas âge, fuient la pauvreté et la violence, dans l'espoir d'un avenir meilleur aux Etats-Unis», explique le site du Denier de Saint-Pierre. Et d'ajouter, faisant référence à la délicate question des migrants d'Amérique latine bloqués au Mexique : «Et pourtant, la frontière américaine leur reste fermée.»

De son côté, le président américain Donald Trump tente toujours de construire son mur anti-immigration, une promesse remontant à la campagne présidentielle de 2016. Le dirigeant a fait de la lutte contre l'immigration illégale son cheval de bataille et a dépeint les milliers de migrants venus d'Amérique centrale ces derniers mois comme une menace à la sécurité nationale, accusant régulièrement les démocrates de laxisme. Le président américain a réclamé, en vain jusqu'ici en l'absence de feu vert du Congrès, une refonte en profondeur des lois sur l'immigration, jugeant que les textes en vigueur aux Etats-Unis faisaient partie «des plus stupides au monde».

Le Pentagone a pour sa part indiqué le 10 avril s'attendre à de nouvelles demandes d'assistance de l'administration Trump pour empêcher l'immigration illégale à la frontière avec le Mexique. Outre quelque 6 000 militaires déployés le long de la frontière, le Pentagone a été chargé par le ministère de la Santé de trouver des installations militaires susceptibles d'accueillir 5 000 enfants migrants non accompagnés. Par ailleurs, frustré par le refus du Congrès de lui accorder le budget qu'il réclamait pour construire un mur à la frontière avec le Mexique, Donald Trump a déclenché mi-février une procédure d'«urgence nationale» qui lui permet de contourner les parlementaires pour débloquer des financements. Le ministre de la Défense par intérim, Patrick Shanahan, a d'ores et déjà débloqué un milliard de dollars du budget de lutte contre le trafic de drogue du Pentagone.

Lire aussi : Trump envisage d'envoyer des clandestins dans des «villes sanctuaires» démocrates

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»