New York : un homme avec des bidons d'essence arrêté à la cathédrale Saint-Patrick

- Avec AFP

New York : un homme avec des bidons d'essence arrêté à la cathédrale Saint-Patrick © LOIC VENANCE Source: AFP
La cathédrale Saint-Patrick, à New-York (image d'illustration).

Un homme a été arrêté le 17 avril, quelques jours après l'incendie qui a endommagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, alors qu'il était entré dans la cathédrale Saint-Patrick de New York avec deux bidons d'essence et des briquets.

Un homme a été arrêté avec des bidons d'essence après être entré dans la cathédrale Saint-Patrick, à New York, dans la soirée du 17 avril. L'homme interpellé a affirmé avoir pris un raccourci par la cathédrale et que sa voiture était tombée en panne d'essence. Mais ses réponses étaient «incohérentes et évasives», selon le commissaire adjoint du département de police de New York (NYPD), John Miller. 

«Nous ne savons pas quel était son état d'esprit, quel était sa motivation», a déclaré John Miller lors d'une conférence de presse sur les marches de la cathédrale, une structure néo-gothique au cœur de Manhattan.

L'homme a été confronté à un agent de sécurité qui lui a demandé où il allait et l'a informé qu'il ne pouvait pas se rendre à la cathédrale avec ces objets, selon la police.

«À ce moment-là, de l'essence a apparemment coulé par terre alors qu'il se retournait», a précisé John Miller. Alertés, des agents du bureau de la lutte contre le terrorisme de la NYPD l'ont rattrapé et arrêté après un interrogatoire. «Il a raconté qu'il traversait la cathédrale... que sa voiture était à court d'essence», a déclaré Miller. «Nous nous avons regardé son véhicule. Il ne manquait pas d'essence et il a été arrêté», a-t-il précisé. L'homme, âgé de 37 ans, était «connu des services de police», qui regardent ses antécédents.

La construction de la cathédrale Saint-Patrick s'est achevée en 1878, des extensions ont été ajoutées au fil des ans et une restauration majeure a été achevée en 2015.

Un incendie a causé d'immenses dégâts le 15 avril à Notre-Dame de Paris, un des monuments les plus visités du monde. Les enquêteurs privilégient la piste accidentelle alors que des travaux de rénovation étaient en cours dans la cathédrale parisienne.

Lire aussi : Incendie de Notre-Dame : début d'une enquête qui s'annonce complexe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»