Juncker manque de toucher Kagame avec une torche lors d'une cérémonie au Rwanda (VIDEO)

Juncker manque de toucher Kagame avec une torche lors d'une cérémonie au Rwanda (VIDEO)© Baz Ratner Source: Reuters
Paul Kagamé, Moussa Faki et Jean-Claude Juncker allumant la flamme du souvenir à Kigali au Rwanda le 7 avril.

L'incident diplomatique n'était pas loin. Lors des commémorations au mémorial du génocide rwandais à Kigali, Jean-Claude Juncker a mal maîtrisé la trajectoire de son flambeau, qui a failli toucher la main du président Paul Kagame.

L'accident a été évité de justesse. A Kigali, au Rwanda, le chef de l'Union africaine, Moussa Faki, le président du Rwanda, Paul Kagame et son épouse ainsi que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'étaient rejoints le 7 avril au mémorial de Gisozi, pour la commémoration du génocide rwandais de 1994.

Les quatre personnalités ont allumé ensemble la flamme du souvenir au mémorial grâce à des flambeaux. Au moment de retirer le sien, Jean-Claude Juncker en a difficilement maîtrisé la trajectoire. Le bâton embrasé a dangereusement frôlé la main du président Paul Kagame, obligé de faire un pas en arrière. 

Les dignitaires s'étaient rassemblés pour rendre hommage aux 800 000 personnes, essentiellement au sein de la minorité tutsi mais aussi parmi les Hutu modérés, mortes d'avril à juillet 1994 selon les chiffres de l'ONU.

Le président français Emmanuel Macron ne s'est pas rendu aux célébrations de ce 25e anniversaire.

Les zones d'ombres sur le rôle de Paris avant, pendant et après ce génocide restent une source récurrente de polémiques. Parmi les points les plus disputés figurent l'ampleur de l'assistance militaire apportée par la France au gouvernement du président rwandais hutu Juvénal Habyarimana de 1990 à 1994 et les circonstances de l'attentat qui lui coûta la vie le 6 avril 1994, élément déclencheur du génocide.

Lire aussi : Rwanda : 25 ans après le génocide, la France toujours soupçonnée de complicités

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»