En Pologne, les rivières assechées dévoilent des pierres tombales juives et un chasseur soviétique

La Vistule est à son niveau le plus bas depuis 1789, et révèle ses secrets. Source: Reuters
La Vistule est à son niveau le plus bas depuis 1789, et révèle ses secrets.

Des tombes juives, ainsi que des restes d'un avion de chasse soviétique, ont été découvert en Pologne au fond de rivières asséchées. Un retour dans le passé rendu possible grâce à la sécheresse.

La sécheresse permet à la Pologne de se plonger dans son passé. Depuis plusieurs semaines en effet, le pays est submergé par une vague de chaleur unique. Les rivières sont donc à leur niveau le plus bas depuis des années, ce qui laisse découvrir certains pans de l'histoire polonaise.

Des pierres tombales juives et les restes d'un avion de chasse soviétique, et de ses pilotes, ont ainsi été découverts dans le lit de la Bzura, rapporte le Guardian. Ces trouvailles ne sont pas les premières. Des restes du pont Poniatowski, qui traversait la Vistule à Varsovie ont aussi été retrouvés il y a peu. Ce pont avait été détruit par les nazis en 1944.

Dziękujemy Taxi Wisła i Rafałowi Łapińskiemu (na zdjęciu) za możliwość zwiedzenia wyspy przy Moście Poniatowskiego. Przy...

Posted by Miesięcznik Stolica on lundi 24 août 2015

Ces derniers jours, de nombreux promeneurs ont ainsi marché dans la Vistule, à son niveau le plus bas depuis 1789, à la recherche de fragments d'histoire. Dimanche, ce sont d'ailleurs des promeneurs à l'oeil aiguisé qui ont découvert des pièces d'uniformes soviétiques, un parachute, un pistolet ou encore un panneau de contrôle d'un avion avec des caractères en cyrillique.

Toutes ces pièces, qui datent de la seconde guerre mondiale selon les spécialistes, ont été transférées dans un musée de Varsovie. Selon ces historiens, il serait même possible, prochainement, d'identifier les pilotes de cet avion qui se serait écrasé dans la Vistule en 1945 alors que les Soviétiques repoussaient l'armée allemande hors de Pologne.

Les tombes juives aussi, on leur histoire, et font ressurgir l'Histoire difficile de la Pologne. Ces tombes, découvertes il y a deux semaines, proviendraient en effet du cimetière juif de Brodno, dans la capitale polonaise.

Ce cimetière ne compte plus, aujourd'hui, que 3000 tombes, après que des centaines de pierres tombales ont été utilisées pour renforcer les berges de la Vistule. «La Vistule cache une infinité de secrets», a réagi Jonny Daniels, chef de la fondation juive. Il espère désormais pouvoir, avec des étudiants, mener des recherches approfondies.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales