Afghanistan : quatre morts dans un attentat-suicide contre un convoi militaire américain

- Avec AFP

Afghanistan : quatre morts dans un attentat-suicide contre un convoi militaire américain© SHAH MARAI Source: AFP
Un soldat américain mobilisé en Afghanistan, le 11 septembre 2014 (image d'illustration).

Trois soldats américains et un salarié d'une société privée officiant pour l'armée américaine, ont péri le 8 avril dans un attentat-suicide au véhicule piégé à Bagram, au nord de Kaboul. Les Taliban ont revendiqué l'attaque.

Un attentat-suicide au véhicule piégé contre un convoi militaire a provoqué le 8 avril la mort de trois soldats américains et d'un salarié d'une société privée travaillant pour l'armée américaine, selon la mission de l'OTAN en Afghanistan.

Trois autres soldats ont également été blessés dans l'explosion survenue à l'extérieur de la base aérienne de Bagram, la plus grande base militaire américaine en Afghanistan, selon le communiqué. L'attentat, revendiqué par les Taliban, porte à sept le nombre des militaires américains tués depuis le début de l'année dans ce pays. La nationalité du salarié de la société privée n'a pas été communiquée.

D'après Salim Noori, un porte-parole de la police de la province de Parwan, où se situe Bagram, à une cinquantaine de kilomètres au nord de la capitale Kaboul, l'explosion s'est produite en fin d'après-midi. «[Le véhicule piégé] visait un convoi de soldats de la coalition», a-t-il affirmé à l'AFP. Le gouverneur du district de Bagram, Abdul Shakoor Quddusi, a affirmé à l'AFP qu'un attentat-suicide à la voiture piégée avait ciblé «un véhicule blindé transportant des membres des forces étrangères» à proximité d'une entrée de la base et que la zone était «bouclée».

Les Taliban ont revendiqué l'attentat sur le compte Twitter de leur porte-parole Zabihullah Mujahid, annonçant qu'un «convoi américain [avait] été pris pour cible par une voiture piégée à la porte numéro 3 de la base aérienne de Bagram». «Un véhicule blindé a été complètement détruit, plusieurs envahisseurs ont été tués ou blessés», ont-ils poursuivi. Le tweet du porte-parole était accompagné d'une photographie sur laquelle seule une volute de fumée est visible.

Lire aussi : Afghanistan : plus de 100 membres des forces de sécurité tués dans un attentat des Taliban

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»